Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux
au Musée de Normandie de Caen
18 decembre 2021- 21 aout 2022
9h30-12h30 / 13h30-18h en semaine , 11h-18h samedis, dimanches, jours fériés.
Entrée gratuite pour les -26 ans, et le 1er week-end de chaque mois pour tous.

La Normandie se révèle être, depuis plus d’un siècle, une terre fertile pour les tournages de longs métrages de fiction. Près de 700 films, français et étrangers, ont laissé une empreinte sur le territoire régional. L’exposition Action ! Le patrimoine normand au cinéma propose de révéler la diversité du patrimoine normand - naturel et monumental - tel qu’il apparaît dans le cinéma. Diversité des paysages (littoral et arrière-pays), lumière particulière immortalisée par les peintres depuis le XIXe siècle, proximité de Paris sont autant d’atouts prisés du monde du 7e art. Extraits de films, documents d’archives, affiches, maquettes de décor, photographies de tournage permettront de (re)découvrir la variété du patrimoine normand connu ou moins connu : patrimoine industriel ou de la villégiature, architecture rurale ou de la Reconstruction… Exposition réalisée en partenariat avec l’Inventaire général - Région Normandie. Avec le soutien du Département du Calvados et de la Région Normandie.

1 - Les paysages naturels

Le côte fleurie et La pointe de la Hague sont les lieux les plus prisés par les cinéastes français et étrangers.

Le splendide décor de la pointe de La Hague est le décor de nombreux films : Les deux anglaises et le continent (François Truffaut, 1971), Les caïds (Robert Enrico, 1972), L'étoile du Nord (Pierre Granier-Deferre, 1982).

Pour Tess, sorti en 1979, Roman Polanski était à cette époque accusé de viol sur mineur aux États-Unis et était menacé d'extradition depuis l'Angleterre. Ainsi, bien que le film se déroule en Angleterre, il a été tourné en France : en Normandie, dans les paysages du Cap de la Hague ainsi qu'en Bretagne.

Tess de Roman Polanski

 

2 - Partir-Revenir

Les gares SNCF- Les gares maritimes

La gare SNCF de Deauville-Trouville

Le magasin où sont vendus Les parapluies de Cherbourg, (Jacques Demy, 1966) à l'époque une quincaillerie, se situe rue du Port. La station service aujourd'hui abandonnée se situe quai Alexandre-III. De l'alun en poudre a été utilisé pour imiter la neige. La gare de Cherbourg a été transformée depuis le tournage.

La gare maritime de Cherbourg

Les ports.

Dans La Marie du port (Marcel Carné, 1950) La brasserie et le cinéma de Cherbourg dont Châtelard est le propriétaire sont figurés par le Café du Grand balcon et le cinéma Le Central, situés à proximité du Pont-Tournant.

3- Les ouvrages de défenses

La rade de Cherbourg

4 - Au fil de l'eau

Dans Les 400 coups (François Truffaut, 1959), les séquences au centre d'observation des mineurs ont été tournées au Moulin d'Andé, une propriété près de Saint-Pierre-du-Vauvray. La séquence finale sur la plage a été tournée à Villers-sur-Mer.

 

Les ponts

5 - L'appel du rivage

Différence entre les stations balnéaires de la côte fleurie, construites tardivement sur les marais et celles de la Côte d'Albâtre, détruite durant la guerre, que l'on filme d'un point de vue en hauteur.

Le village de Tigreville dans Un singe en hiver (Henri Verneuil, 1962) est celui de Villerville dans le Calvados. Un certains nombre de plans ont été tournés à la gare de Trouville-Deauville et à Houlgate (le décor de La pagode). Voir : les lieux de tournage sur Youtube.

Le village de Tigreville est celui de Villerville dans Un singe en hiver (Henri Verneuil, 1962)

 

Jean-Louis Duroc et Anne Gauthier, Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966), trente ans tous les deux, passionnés par un métier qui dévore leur temps, se rencontrent par hasard à Deauville, où ils viennent de rendre visite à leurs enfants respectifs en pension...

La plage de Deauville dans Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)

Dans Un mauvais fils (Claude Sautet, 1980), belle balade romantique avec l'arrivée par Langrune-sur-mer, la halte à côté du Brasserie de la marine où Bruno, Catherine, Adrien et Carlos iront manger après la promenade et le bain d'anthologie sur la jetée de Luc-sur-mer.

L'arrivée par Langrune-sur-mer et la promenade et le bain d'anthologie sur la jetée de Luc-sur-mer.

6 - Villages de Normandie

Moulins, églises et monuments aux morts

Villages

Le cimetière des quatre saisons à Caen

7 - 8 Le monde urbain -La civilisation industrielle

Rouen, Le Havre, Caen les édifices publiques

Dans La horse (Pierre Granier-Deferre, 1970), Jean Gabin joue le rôle d’un riche fermier du bocage normand, victime d’un trafic de drogue impliquant son petit-fils. Jean Gabin mène une guerre aux trafiquants, qui les mèneront devant la justice, au tribunal de Caen, place Fontette.

 

9 - Les edifices religieux

Même s’ils se sont connus sur le tard, la passion qu’ont vécue Neil et Marina à la Merveille, Le Mont-Saint-Michel, efface les années perdues.

A la Merveille (Terrence Malick, 2012)

10 - Les chateaux

11- Guerre et Paix

Le débarquement en Normandie avec Le jour le plus long et Les villes détruites avec Manon (Henri-Georges Clouzot, 1949), tourné en partie à Saint Lô.

 

12 - Sous la plume des écrivains

Gustave Flaubert dont Le Madame Bovary est mis en scène par Jean Renoir et Claude Chabrol à Lyons-la- forêt.

le Madame Bovary de Jean Renoir (1934) et celui de Claude Chabrol (1991) sont tournés à Lyons-la-Forêt

Jules Barbey d'Aurevilly, pour Une page d'histoire qui donnera Marguerite & Julien de Valérie Donzelli. Le film est tourné en 2014 sur le lieu de vie même de Marguerite et Julien de Ravalet, au château des Ravalet à Tourlaville dans La Manche, ainsi qu'à proximité : à Auderville, Barfleur, Biville, Cherbourg-Octeville, Éculleville, Gonneville, Jobourg, Saint-Lô-d'Ourville et sur l'île de Tatihou, au large de Saint-Vaast-la-Hougue.

Le château des Ravalet à Tourlaville dans Marguerite & Julien (Valérie Donzelli, 2015)

 

Marguerite Duras pour l'hôtel des roches noires dans La femme du Gange et Agatha et les lectures illimitées.

Trouville-sur-Mer, sur la côte normande, se superpose  à la ville indienne de S. Thala dans La femme du Gange (Marguerite Duras, 1974) pour raconter les histoires d'amour, présente et passée, du voyageur. Le tournage a lieu du 14 au 26 novembre 1972 à Trouville-sur-Mer.

Le voyageur de La femme du Gange se dirigeant vers la plage puis marchant sur les planches de Trouville

Bulle Ogier (La soeur), Yann Andréa (Le frère) dans l'hôtel des roches noires de Trouville pour Agatha ou les lectures illimitées (Marguerite Duras, 1981)

Jean-Luc Lacuve, le 3 février 2022

Voir : La Normandie au cinéma