Cédric Klapisch

Né en 1961
22 films
   
   
2

Fils d'un physicien et d'une psychanalyste, Cédric Klapisch, titulaire d'une maîtrise de cinéma à Paris et d'un Master of fine arts à l'Université de New York, commence par réaliser des courts métrages (Glamour toujours, Jack le menteur, Ce qui me meut). Il s'attaque en 1991 à Riens du tout, qui tourne en dérision la communication d'entreprise. Adepte des comédies sociales, il réalise ensuite Le Péril jeune (1995), sur le milieu étudiant dans les années 70, où apparaît Romain Duris, qui deviendra son acteur fétiche.

Romain Duris travaillera en effet à nouveau avec le réalisateur sur Chacun cherche son chat (1996). La même année, Cédric Klapisch accepte d'adapter à la demande de Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri leur pièce de théâtre, la comédie grinçante Un air de famille, qui remporte le César du Meilleur scénario. Pour son projet suivant, le film d'anticipation Peut-être, qui se déroule lors de la soirée du 31 décembre 1999, Cédric Klapisch peine à trouver un financement. Il arrive néanmoins à boucler le tournage qui réunit à l'affiche Jean-Paul Belmondo et son complice Romain Duris.

En 2002, il renoue avec la comédie sociale avec L'auberge espagnole, en racontant les péripéties d'une sympathique brochette de jeunes étudiants inscrits au programme Erasmus. Cédric Klapisch enchaîne ensuite avec le tournage de Ni pour ni contre (bien au contraire), un film de gangsters qui tranche radicalement avec ses oeuvres précédentes.

En 2005, le réalisateur donne une suite à L'auberge espagnole, intitulée Les Poupées russes, dans laquelle les protagonistes du précédent opus, et plus particulièrement Xavier, sont confrontés à la crise de la trentaine. Trois ans plus tard, Cédric Klapisch s'illustre dans un registre plus dramatique, avec Paris, qui suit les destins croisés de plusieurs personnages au coeur de la ville lumière. Pour ce film, il retrouve les acteurs avec qui il avait démarré comme Fabrice Luchini, Karin Viard, Romain Duris, Zinedine Soualem, et travaille pour la première fois avec, entre autres, Juliette Binoche, Mélanie Laurent, Albert Dupontel, Gilles Lellouche et Julie Ferrier.

Deux ans après avoir consacré un court documentaire à la danseuse étoile Aurélie Dupont en 2009, le cinéaste réunit une nouvelle fois Karin Viard et Gilles Lellouche le temps d'une nouvelle comédie dramatique, Ma part du gâteau. Klapisch s'attarde pour l'occasion sur le monde impitoyable de la finance au sortir de la crise économique. En 2013, il retrouve son acteur fétiche ainsi que Cécile de France, Audrey Tautou et Kelly Reilly dans Casse-tête chinois, la suite des Poupées Russes, formant ainsi une trilogie avec L’auberge espagnole. Dans ce dernier volet, le personnage de Xavier, la quarantaine et installé à New York, est confronté à une nouvelle étape : être papa.

Filmographie :

Courts-métrages

1992 Riens du tout
Avec : Fabrice Luchini (Lepetit), Daniel Berlioux (Jacques Martin), Marc Berman (Pizzuti), Olivier Broche (Lefèvre), Antoine Chappey (François), Jean-Pierre Darroussin (Domrémy). 1h35.

On trouve tout aux Grandes Galeries, sauf la rentabilité. Les actionnaires nomment un nouveau PDG, Lepetit, avec mission de redresser la situation de ce grand magasin parisien en un an. Celui-ci, jeune loup déterminé, réunit le personnel, lui prodigue de grands discours sur la vie dans l'entreprise, avec un mot d'ordre : le facteur humain. Tout est misé sur la communication entre les membres du personnel et sur le dépassement de soi : thérapies de groupe, chant et même... saut à l'élastique ! lui-même s'astreint aux cours d'une conseillère en communication, qui corrige ses gestes, ses tics, son phrasé... En systématisant l'informatique, il réduit les frais généraux de moitié. Et puis, peu à peu, la belle ambiance se fissure. Véronique, la vendeuse de prêt-à-porter féminin qu'il avait mise en vedette, est l'objet des moqueries des autres vendeuses. Aziz, l'étudiant en DESS, stagiaire en marketing, est accusé de faire le Père Noël gratuitement et de voler ainsi le travail des autres. Les deux vigiles Hubert St-Pierre et Fred s'agressent mutuellement. Le panneau d'entrée est lacéré, de sorte que devient... Zaza, la petite caissière rousse de la cafétéria, s'accroche avec Lefèvre, responsable du comité d'entreprise, et fait une tentative de suicide. Arrive le centenaire du magasin. Aziz et Roger, vendeur polyvalent, placardent une annonce : pour fêter l'événement, le personnel est invité à venir déguisé. Lepetit récupère cette vilaine blague et l'utilise à son avantage. Roger craque, s'empare du micro et réclame à tous une minute de silence, qu'il obtient. Licencié, il se console avec l'amour de Claire, l'étalagiste. Zaza est jalouse. Les actionnaires convoquent Lepetit : le magasin va fermer définitivement, la décision était prise avant son arrivée, il leur a juste permis de ne pas perdre d'argent. Lui et le personnel entonnent une chanson : !

   
1994 Le péril jeune
Romain Duris (Tomasi), Vincent Elbaz (Alain Chabert), Nicolas Koretzky (Maurice 'Momo' Zareba) Julien Lambroschini (Bruno), Joachim Lombard (Leon), Julie-Anne Roth (Marie), Hélène de Fougerolles (Christine), Élodie Bouchez (Sophie). 1h41.

Bruno, Maurice, Alain et Léon se retrouvent, quelques années après le lycée, dans le hall d’une maternité où doit accoucher Sophie. C’est le père de l’enfant, leur ami Tomasi, mort d’une overdose une semaine plus tôt, qui avait dit souhaiter leur présence ce jour-là. L’attente est pour eux l’occasion d’évoquer les souvenirs de leur année en terminale, en 1975, et de comprendre ce qui a pu conduire Tomasi à une telle issue. Ne l’ont-ils pas un peu laissé tomber ? Fantasque et instable, il délaissait les études, au point même de ne pas vouloir passer le baccalauréat. Il est vrai que, pour tous les cinq, le quotidien offrait bien des raisons de penser à autre chose. Il y avait Saint-Étienne-Liverpool, les manifs contre le chômage, vécues sérieusement par les uns, comme un jeu par les autres, la drogue, essayée comme ça, pour voir, et puis les filles. Les filles qui s’isolaient en «groupes femmes» et clamaient leur ras-le-bol de la femme au foyer ou discouraient du viol. Les filles dont les garçons raillaient le sérieux ou qu’ils cherchaient à draguer sans succès comme Maurice, obligé par ailleurs de travailler avec son père sourd-muet à la boulangerie, ou Léon qui, seul avec Christine, ne parvenait à maîtriser la situation. Bruno, lui, fut plus heureux avec Barbara, la superbe blonde assistante d’anglais, qui les avait tous invités dans son squat. Mais leur belle histoire d’amour fut ternie lorsque Bruno la découvrit faisant l’amour avec… Tomasi. Et Barbara repartit vers son Albion natale sans qu’il puisse la revoir. Vint l’approche du baccalauréat. Tous se mirent à travailler, sauf Tomasi, qui cassa tout au foyer et quitta le lycée. Le bébé de Sophie est né. Les quatre amis vont prolonger leurs retrouvailles au bistrot…

   
1996 Chacun cherche son chat
Avec : Garance Clavel (Chloé), Zinedine Soualem (Djamel), Renée Le Calm (Madame Renée), Olivier Py (Michel), Arapimou (Gris Gris, le chat), Rambo (Rambo, le chat), Simon Abkarian (Carlos). 1h31.

Jeune maquilleuse, Chloé avait confié son chat Grigri à sa vieille voisine du quartier de la Bastille à Paris, Mme Renée. Mais celle-ci l’a perdu, cela ne lui était jamais arrivé, et elle en a eu des chats, chez elle ! Avec son co-locataire homo Michel et un jeune Beur, Djamel, secrètement amoureux d’elle, Chloé cherche son chat, collant des affiches partout et mobilisant toutes les vieilles dames du XIe arrondissement, à qui Djamel rend tant de services. Un soir, Djamel tente de l’embrasser. Elle le repousse avec ménagement, puis est draguée dans un bar par un type saoul, compagnon de sa collègue Flo, qui en fait toute une histoire. La tendresse, c’est avec Michel qu’elle pourrait la trouver. Mais la présence d’une femme à ses côtés n’émeut guère celui-ci, qui ne répond que par une générosité de copain. Les vieilles dames ont retrouvé un chat noir mort dans un terrain vague. Chloé se précipite : heureusement, ce n’est pas Grigri. Djamel croit reconnaître l’animal sur le toit. Ce n’est pas non plus Grigri, mais le jeune homme se livre à une acrobatie dangereuse et désespérément vaine. Chloé a retrouvé un garçon déjà croisé dans la rue, qui n’est ni plus ni moins que le joueur de batterie cassant les oreilles de tout le quartier depuis un bon bout de temps. Mais après une nuit avec lui, Chloé déchante. Elle trouve cependant une réelle promesse d’amour en la personne d’un de ses voisins, le jour même où il déménage. Tout arrive en même temps : l’amour, et Grigri, retrouvé coincé derrière la cuisinière de Mme Renée…

   
1996 Un air de famille
Avec : Jean-Pierre Bacri (Henri), Jean-Pierre Darroussin (Denis), Catherine Frot (Yolande), Agnès Jaoui (Betty), Claire Maurier (Madame Ménard - la mère), Wladimir Yordanoff (Philippe), Alain Guillo (Le Présentateur). 1h50.

Chaque vendredi soir, la famille Ménard se réunit au bar-restaurant, “Au père tranquille”, tenu dans une banlieue par l’un des fils, Henri. Ce soir-là est particulier : l’autre fils, Philippe, est passé à la télévision régionale une heure avant pour parler de l’entreprise dans la hiérarchie de laquelle il est numéro quatre, et son épouse Yolande fête ses trente-cinq ans. Tous s’apprêtent à poursuivre la soirée au restaurant, une fois que sera revenue Arlette, l’épouse d’Henri. Mais elle tarde. Lorsqu’elle se décide à appeler, c’est pour annoncer à Henri qu’elle a quitté le domicile conjugal et a besoin de réfléchir. Les autres attendent. Betty, la sœur, tente de mettre un terme à sa relation avec Denis, le serveur, puis essuie les reproches de sa mère, qui ne comprend pas qu’elle ne soit toujours pas mariée. Philippe, lui, inquiet sur le manque d’enthousiasme suscité par sa prestation télévisée, téléphone aux uns et aux autres ce qui ne le rassure pas davantage. Une fois de plus, Yolande subit ses humeurs et son absence de considération. L’anniversaire, finalement fêté sur place, est d’une grande tristesse, rompue seulement par le rock endiablé auquel Denis a convié Yolande après avoir réparé le juke-box. Henri, lui, est prostré. Denis et Betty l’exhortent à aller au-devant d’Arlette pour s’expliquer avec elle. Pendant son absence, la mère trahit ouvertement sa préférence pour Philippe. Celui-ci est furieux envers sa sœur qui, employée grâce à lui dans son entreprise, a le matin même sorti ses quatre vérités à Benito, le petit chef redouté de tous. Philippe se montre si détestable que Denis ne se contient plus et l’affronte, gagnant à nouveau les sentiments de Betty : elle l’embrasse ostensiblement, avant de partir avec lui, ultime défi à sa mère et à Philippe. Après que Yolande et ces deux derniers soient partis à leur tour, Henri se replonge dans l’écoute de son chanteur favori, Caruso, dont il a donné le nom à son vieux chien paralysé. Arlette rappelle, mieux disposée. Henri s’engage rageusement à changer son comportement.

   
1999 Peut-être
Arthur et sa copine Lucie se rendent à un réveillon futuriste pour le passage à l’an 2000. Elle voudrait concevoir un enfant ce soir. Il hésite par peur de l’avenir. Alors que la fête tourne au délire, Arthur vit une expérience étrange : une trappe de l’appartement le mène, par les toits, dans le Paris de 2070, ensablé jusqu’au sommet des immeubles, où cohabite à la bonne franquette une population métissée, qui carbure aux énergies naturelles. Mais surtout il rencontre Ako, le fils qu’il hésite à concevoir, et qu’il voit là, âgé de soixante-dix ans. Pour convaincre son « ex-futur papa » de lui donner la vie, le « vieux » fils lui présente sa tribu, de joyeux excentriques qui éprouvent des sentiments mêlés à l’égard de leur « jeune » aïeul. Les relations père-fils sont orageuses et soumises aux aléas de l’espace-temps : Arthur fait quelques allers-retours entre 2070 et 2000, Ako le suit, avec les siens, ce qui étonne à peine les fêtards, et il danse même avec Lucie, sa maman… Dans le futur, Arthur rencontre une certaine Blandine qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Lucie. Pas étonnant, c’est sa descendante. Au terme d’une nuit de folie au cours de laquelle le futur et le passé se sont mêlés et même affrontés, chacun retourne dans son époque. Arthur et Lucie font ce qu’il faut pour donner au sympathique Ako et à sa bande le droit d’exister. Il y a certes quelques pépins : l’appartement du réveillon a été complètement ravagé par les fêtards. Et Ulysse, un ado de 2070, dragué par deux jolies filles de 2000, reste avec elles, optant pour le grand bond en arrière
   
2002 L'auberge espagnole
Avec : Romain Duris (Xavier), Judith Godrèche (Anne-Sophie), Audrey Tautou (Martine), Cécile de France (Isabelle), Kelly Reilly (Wendy), Cristina Brondo (Soledad). 2h02.

Xavier, un jeune homme de vingt-cinq ans, part à Barcelone pour terminer ses études en économie et apprendre l'espagnol. Cette langue est nécessaire pour occuper un poste, que lui promet un ami de son père, au ministère des finances. Mais pour ce faire, il doit quitter sa petite amie Martine, avec qui il vit depuis quatre ans.
En Espagne, Xavier cherche un logement et trouve finalement un appartement dans le centre de Barcelone qu'il compte partager avec sept autres personnes. Chacun de ses co-locataires est originaire d'un pays différent.

   
2003 Ni pour, ni contre (bien au contraire)
Catherine est journaliste. Elle travaille pour la télévision. Trop rêveuse pour être talentueuse, elle va où on lui dit d’aller et filme ce qu’on lui dit de filmer. Jusqu’au jour où elle rencontre Jean, un braqueur de bijouterie, qui cherche un cameraman pour filmer un vol. Fascinée par l’attitude de Jean, Catherine accepte le boulot et l’argent qui va avec. De braquages en braquages, elle s’intègre à la bande. Une nouvelle vie commence pour la gentille jeune fille, qui va alors tomber amoureuse et frayer avec les mauvais garçons dans un univers luxueux... puis se rendre compte qu’elle est peut-être moins libre qu’il n’y paraît. L’arrivée d’un " gros coup ", où elle devra jouer un rôle, va-t-elle lui permettre de remettre les pendules à l’heure ?
   
2005 Les poupées russes
Avec : Romain Duris (Xavier Rousseau), Kelly Reilly (Wendy), Audrey Tautou (Martine), Cécile de France (Isabelle), Kevin Bishop (William), Evguenya Obraztsova (Natacha), Irene Montalà (Neus), Gary Love (Edward), Lucy Gordon (Celia Shelburn). 2h05.

Xavier a trente ans. Il a réalisé son rêve d'enfance, il est devenu écrivain, mais il semble quand même un peu perdu. Il a quelques problèmes avec sa banquière. Il a également des réticences à se fixer avec une fille et enchaîne les aventures amoureuses avec inconséquence. Xavier est contraint de continuer son travail à Londres, puis à Saint-Pétersbourg. Ces nouveaux voyages lui permettront peut-être de réconcilier le travail, l'amour et l'écriture.

   
2008 Paris
C'est l'histoire d'un Parisien qui est malade et qui se demande s'il va mourir. Son état lui donne un regard neuf et différent sur tous les gens qu'il croise. Le fait d'envisager la mort met soudainement en valeur la vie, la vie des autres et celle de la ville toute entière. Des maraîchers, une boulangère, une assistante sociale, un danseur, un architecte, un SDF, un prof de fac, une mannequin, un clandestin camerounais... Tous ces gens, que tout oppose, se retrouvent réunis dans cette ville et dans ce film. Vous pouvez penser qu'ils ne sont pas exceptionnels mais, pour chacun d'entre eux, leur vie est unique. Vous pouvez croire que leurs problèmes sont insignifiants, mais, pour eux, ce sont les plus importants du monde.
   
2010 Aurélie Dupont danse l'espace d'un instant
  Téléfilm
   
2011 Ma part du gâteau
Avec : Karin Viard (France), Gilles Lellouche (Steve Delarue), Audrey Lamy (Josy, la soeur de France), Jean-Pierre Martins (JP, le mari de Josy), Raphaële Godin (Mélody), Fred Ulysse (Le père de France). 1h49.

France, ouvrière, vit dans le nord de la France, à Dunkerque avec ses trois filles. Son ancienne usine a fermé et tous ses collègues se retrouvent comme elle au chômage. Elle décide de partir à Paris pour trouver un nouveau travail. Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage. Assez rapidement, elle se fait engager chez un homme qui vit dans un univers radicalement différent du sien. Cet homme, Steve est un trader qui a réussi, il travaille entre la City de Londres et le quartier de la Défense à Paris. Les deux individus vont se côtoyer. Cette ouvrière va découvrir les gens qui vivent dans le luxe. Elle va finir par découvrir que cet homme, fort séduisant et sympathique, est en partie responsable de la faillite de son ancienne entreprise.

   
2013 Casse-tête chinois
Avec : Romain Duris (Xavier Rousseau), Audrey Tautou (Martine), Cécile de France (Isabelle), Kelly Reilly (Wendy), Sandrine Holt (Ju), Flore Bonaventura (Isabelle de Groote). 1h57.

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes. La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

   
2017 Ce qui nous lie
Avec : Pio Marmaï (Jean), Ana Girardot (Juliette), François Civil (Jérémie), Jean-Marc Roulot (Marcel), María Valverde (Alicia), Yamée Couture (Océane). 1h53.

Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent

   
2018 Quatre chorégraphes d'aujourd'hui à l'Opéra de Paris: Thierrée / Shechter/ Pérez / Pite
 

Téléfilm documentaire. 1h59

   
2019 Deux moi
Avec : François Civil (Rémy Pelletier), Ana Girardot (Mélanie Brunet), Camille Cottin (La psy de Mélanie), François Berléand (J.B. Meyer - le psy de Rémy), Simon Abkarian (Mansour - l'épicier), Eye Haidara (Djena), Rebecca Marder (Capucine Brunet). 1h50.

Rémy et Mélanie ont trente ans et vivent dans le même quartier à Paris. Elle multiplie les rendez-vous ratés sur les réseaux sociaux pendant qu'il peine à faire une rencontre. Tous les deux victimes de cette solitude des grandes villes, à l’époque hyper connectée où l’on pense pourtant que se rencontrer devrait être plus simple… Deux individus, deux parcours. Sans le savoir, ils empruntent deux routes qui les mèneront dans une même direction… celle d’une histoire amour ?

   
2022 En corps
Avec : Marion Barbeau (Elise Gautier), Hofesh Shechter (Hofesh), Denis Podalydès (Henri Gautier), Muriel Robin (Josiane), Pio Marmaï (Loïc), François Civil (Yann), Souheila Yacoub (Sabrina), Mehdi Baki (Mehdi), Alexia Giordano (Anaïs). 1h57.

Elise, 26 ans est une grande danseuse classique. Elle se blesse pendant un spectacle et apprend qu’elle ne pourra plus danser. Dès lors sa vie va être bouleversée, Elise va devoir apprendre à se réparer… Entre Paris et la Bretagne, au gré des rencontres et des expériences, des déceptions et des espoirs, Elise va se rapprocher d’une compagnie de danse contemporaine. Cette nouvelle façon de danser va lui permettre de retrouver un nouvel élan et aussi une nouvelle façon de vivre.