Cry Macho

2021

Thème : Transmission

Avec : Clint Eastwood (Mike Milo), Eduardo Minett (Rafa), Dwight Yoakam (Howard Polk), Daniel V. Graulau (Agent des frontières mexicain), Natalia Traven (Marta), Horacio Garcia Rojas (Aurelio), Fernanda Urrejola (Leta) . 1h44.

Texas, 1979. Mike Milo, 90 ans, arrive en retard au ranch où il veille sur quelques chevaux. Son patron, Howard Polk, excédé, le vire sans ménagement. Mike fait face sans broncher et se retire chez lui.

1980. Mike Milo vit en solitaire dans sa maisonnette, entouré des souvenirs de sa gloire passée. C'est un ancien champion de rodéo qui a dû abandonner le métier après une terrible blessure au dos. Il est surpris de la visite d'Howard Polk, son ex-patron. Celui-ci est venu lui confier la mission d’aller récupérer de l’autre côté de la frontière, à Mexico, son fils de 13 ans, Rafo, que sa mère, Leta, n'est plus en état d'élever et qui vit dangereusement dans la rue. Mike ne se sent pas qualifié pour cette mission mais Howard insiste. Il lui rappelle qu'il lui est redevable de l'avoir sauvé de la honte et de la misère quand il a perdu pied après la mort de sa femme et de son fils dans un accident de voiture.

A Mexico, Mike a la surprise de découvrir que la demeure de Rafo est une riche hacienda où une fête est donnée ce soir là. Il est vite repéré par Aurelio, l'homme de main de Leta, qui s'avère être une femme vénéneuse et autoritaire, lui révélant l'échec des deux précédents émissaires pour récupérer l'insaisissable Rafo qu'elle avoue bien volontiers ne plus contrôler. Apres lui avoir indiqué qu'il trouverait sans doute Rafo dans une arène de combats de coqs clandestins, elle lui souhaite bon courage pour réussir sa mission.

Mike découvre en effet Rafo dans une arène à proximité avec son coq, Macho. Il se cache avec lui lors d'une descente de la police et comme le lui avait indiqué Howard, convainc immédiatement Rafo de s'enfuir avec lui tant le gamin est fasciné par les chevaux et souhaite revoir son père. Mais, au moment de partir, Rafo, disparait à la vue de policiers.

Mike retourne alors chez Leta qui, un peu surprise de le voir revenir déclarant avoir convaincu son fils, tente de l'humilier en le provoquant sexuellement. Comme Mike bat prudemment en retraite, elle révèle au grand jour son caractère despotique et affirme qu'elle ne laissera jamais son fils repartir, le menaçant d'appeler la police fédérale pour qu'il croupisse en prison sil insiste.

Mike repart donc directement vers le Texas quand il est surpris de voir débouler près de lui Macho, le coq de Rafo. Celui-ci craignait la police fédérale s'était en effet caché dans sa voiture. Un voyage de retour mouvementé, avec à leurs trousses police fédérale et l'homme de main de Leta s'engage alors....

Les silhouettes, ambigüe du père ou en psychopathe vénéneuse de la mère, sont plutôt réussies. Plus difficile à croire que la parfaite Marta, la cinquantaine, tombe amoureuse d'un vieillard de 90 ans. Rafa est enfin bien trop gentil et lisse pour être attachant. Un film donc tout à la gloire de Clint Eastwood, personnage et acteur, sur son thème favori de la transmission.

Le voyage en voiture avec un enfant rappelle en effet Un monde parfait, le road-movie au Mexique reprend quelques motifs de La mule et les quelques jours dans le village mexicain avec Marta font aussi penser à Sur la route de Madison. Mais, dans ces précédents films, la magie et la grâce du présent étaient travaillés par le passé et l'histoire. Cry macho est figé dans son époque, 1980, celle du roman, assez éloignée pour être intemporelle. Eastwood réalisateur n'a pas à rougir de ce film qui n'apporte cependant rien à sa gloire. Et ce malgré le gentil et bien inutile panégyrique sur ses 50 ans de carrière projeté avant le film.

Jean-Luc Lacuve, le 11 novembre 2021.