Nous

2021

Avec : Les habitants le long de la ligne du RER B, Alice Diop, Pierre Bergounioux . 1h55.

Un père avec son fils puis la mère. Ils viennent scruter la lisière de la forêt. Brame du cerf mais l’animal n’avance pas dans la clairière. Route de forêt au petit matin.

Gare ferroviaire ; des hommes noirs, au café du coin.

Train. Un garagiste noir et son aide tentent de réparer une voiture qui refuse obstinément de démarrer. Ils dorment dans un camion et écoutent de la musique la nuit. Retour le matin à la réparation ; appel de la mère sur whatsApp, restée à côté de Bamako. Il n’est pas rentré au Mali depuis 2001, date de son arrivée en France.

Gare de Sevran Beaudottes, le matin sur le quai du RER presque que des gens de couleurs, hommes, femmes. Alice Diop évoque sa mère, Rôdailla, qui elle aussi prenait le premier train pour travailler sur Paris. Elle est morte il y a 25 ans. Alice a exhumé les images filmée en hi8 (format carré) par sœur ainée 18 minutes dernier Noël, 25 décembre 1995 se souvenir de ce qui a disparu effacer

Dans la basilique saint Denis, lecture du Testament de Louis XVI rédigé le 25 décembre 1792. L’assemblée, blanche, âgée de la haute bourgeoisie descend dans la crypte royale pour la prière

Gare "La plaine, stade de France"

Alice Diop évoque un rêve dans l’ancien appartement d’Aulnay-sous-Bois. Elle déchiffre les noms des anciens voisins de Bretagne et de Pondichéry. Une voisine la laisse entrer mais elle veut s’éloigner de ce qui lui paraît être une tombe sans corps . Images de son père tournées avant sa mort. Il avait débarqué en bateau à Marseille le 16 mars 1966, avait pris le train pour Paris et avait rejoint l’appartement de Belleville d’un ami. Il avait enchaîné 40 ans de travail sans jamais de chômage. Un bilan positif, dit-il à Alice, incrédule pourtant.

Des habitats près de la voie ferrée. Une jeune femme noire, aide à domicile, se rend chez une vieille dame et lui demande de changer de chaine, des dessins animés de la 6 aux infos de La 2 pour des infos. Elle fait la lumière chez la vieille dame. Un voisin vient informer que quand l’aide à domicile n’est pas là, la vieille dame tape et frappe sans cesse et se plaint.

La jeune femme écoute la radio en voiture (Benoît Hamon). Un homme de 62 ans se plaint d’être seul : piqûre diabète. Une vieille femme puis une autre qui dit bonjour messieurs dame. La cuisinière prépare la jardinière de légumes, alignement de jolies maisonnettes sous le soleil. Une autre vielle femme devant laquelle elle prépare ses médicaments qui raconte son histoire.

Mémorial shoah Drancy, photos des déportés de Drancy entre 42 et 44 ; lettres.

Un jeune fonctionnaire de la ville hisse les drapeaux du 14 juillet.

Pleine avec ses herbes : Alice Diop se souvient que ses parents ont cotisé à la "caisse des morts" pour être enterrés au Sénégal. Elle ne voulait pas être enterrée au Sénégal mais là où seraient enterré ses enfants.

Des enfants font la course après des glissades sur des cartons. Des jeunes filles jouent aux cartes et discutent : comment réagir aux compliments ? De jeunes hommes écoutent de la musique à la radio. Este-ce Jacques Brel ; non Dans la foule d’Edith piaf, d’autres allongés au bord de l’eau renvoient à Alice Diop l'image avec son père dans le Parc départemental du Sausset

Feu d’artifice du 14 juillet

Petite maison sur l’Yvette. Alice Diop vient voir Pierre Bergounioux alors qu’il met au propres ses carnets de notes 2011-2015 : « Dimanche 1er janvier douleur thoracique ; Samedi 7 janvier finir de mettre au net ce papier ; Mardi 14 avril, avec Kathy, chevreuil chouettes ; 25 septembre songerie ; 11 décembre montée de la tension, un mois après la disparition de sa mère.

Alice Diop se reconnaît dans la démarche de devenir écrivain pour donner une existence aux habitants des terres corréziennes trop pauvres. Elle filme sur la banlieue pour donner une trace de l’existence des petites vies. Pierre Bergounioux salue cette "fille du 93" sœur de lui-même, philosophe de Corrèze pour trouver les reflets d'eux mêmes dans les livres ou les images des films habités trop longtemps par les seuls rois, nobles et jeunes premiers. Ainsi, dans le Don Juan de Molière, s’il y a un paysan et deux villageois, ils sont ridicules et traités avec cynisme ; Il faut attendre le XVIII pour voir des roturiers dans les livres avec Jean-Jacques Rousseau, ces gens ne restent plus aux lisières de l’ordre symbolique. Le cinéma numérique permet maintenant de filmer les petites gens.

Forêt en voiture rallye de Fontainebleau avec chasse à court, 4x4, réception.

Générique sur Ma France de Jean Ferrat. Film dédié à François Maspero : Les passagers du Roissy express m'a appris à voir et aimer ce que j’avais sous les yeux