Rouge-Gorge
1985

Alors qu'il s'apprête à prendre l'avion pour un voyage de quatre jours, Louis Ducasse confie à Reine le soin de remettre au concierge un paquet destiné à son agent de change Philippe Page qu'il a oublié dans son bureau et dont il lui confie la clef.

La jeune étudiante en histoire retourne à Paris avec son ami carabin Frédéric qui la convoite et l'a suivie jusqu'à l'aéroport. Reine découvre que l'enveloppe retrouvée dans les affaires de Louis contient une bande vidéo. L'enregistrement montre un groupe de jeunes motards réunis sur la dalle de la gare Montparnasse auxquels sont remis des billets apportés par un inconnu.

Le lendemain soir, une femme prénommée Marguerite se présentant comme la secrétaire de Louis sonne à la porte de l'appartement de ce dernier où elle est reçue par Reine. Elle est venue rendre à son employeur une bourse pleine de pièces d'or laissée au cas où.

Le jour d'après, Charles, un motard, est victime d'un accident. Dans le blouson de son passager Stéphane conduit à l'hôpital, les agents du SAMU trouvent une très grosse liasse de billets. Charles s'en empare, saute du fourgon filé par les inquiétants occupants d'un véhicule noir et se réfugie dans une salle de cinéma où Reine et Frédéric sont allés voir L'Ile au trésor. Reine propose d'emmener chez elle le garçon blessé à la jambe.

Elle a cru reconnaître en lui, l'un des jeunes motards de la gare Montparnasse, ce dont elle a confirmation en revisionnant la cassette. Elle lui demande de s'expliquer. Il lui répond que les jeunes motards sont des clients privilégiés pour les riches bourgeois homosexuels. Mais Charles s'incruste bien vite dans la vie de Reine et devient son amant à la grande colère de Frédéric.

Reine finit par découvrir que Charles est l'un des rouages d'un trafic de fausse monnaie dont le quartier général est une agence de voyage. Charles est menacé par les sbires de ce trafic pour n'avoir pas écoulé assez vite la fausse monnaie. Après qu'ils aient saccagé son appartement, il décide de les trahir auprès de la police. Coincés par Philippe, l'un des chefs du réseau, Il craint de recevoir uen estafilade sur la joue, dernière étape avant la "rouge gorge", la gorge tranchée dont les menacent les chefs du gang.


De son côté, Reine a compris que Marguerite était une ex-maîtresse de Louis Ducasse, chargée de lui envoyer des lettres des quatre coins du monde pour l'empêcher de savoir que son père était en prison. Elle dépense sans précaution les faux billets de 200 francs et se fait repérer par la police. Lorsqu'elle s'apprête à rejoindre son père à Orly, la police est là qui les attend. Elle se précipite vers celui qu'elle a inconsciemment trahi et... s'imagine sur le bateau sur lequel elle a toujours imaginé son père venant de le sauver une nouvelle fois d'un accident maritime.


Cosigné par Suzanne Schiffman, collaboratrice de François Truffaut entre 1973 et 1983, le scénario de Rouge-gorge mêle mystère, aventure et polar à la manière des films de Rivette.Luchini y interprète un rôle proche de celui d'Octave des Nuits de la pleine lune (Rohmer, 1984).

Ces références de surface n'empêchent pas le film d'appartenir pleinement à Pierre Zucca avec comme thème privilégié la relation avec un père fabulateur comme dans Vincent et avant Alouette.

Le traumatisme est traité en creux : le spectateur ignore longtemps que Louis et Reine sont son père et fille et les imagine, comme Frédéric, d'abord amants. La révélation des cartes postales envoyées par Marguerite explique la fragilité du personnage de Reine(son indécision, ses habits gris) et, par opposition, son basculement dans une fantaisie fatale à la fin du film.

Jean-Luc Lacuve le 02/01/2008

 

critique du DVD
Editeur : Carlotta-Films, octobre 2007.
critique du DVD

DVD 1 : Vincent mit l’âne dans un pré (et s’en vint dans l’autre). DVD2 : Roberte. DVD3 : Rouge-Gorge. DVD 4 : Alouette, je te plumerai.

 

Retour à la page d'accueil

Avec : Philippe Léotard (Louis Ducasse), Leatitia Leotard (Reine), Jérôme Zucca (Charles), Victoria Abril (Marguerite), Fabrice Luchini (Frédéric), Benoit Régent (Philippe), Mathieu Schiffman (Gilles). 1h43.

Voir : édition DVD