Alouette, je te plumerai
1988

Pierre Vergne, la soixantaine, est en convalescence dans une maison de retraite après une attaque cardiaque. Parmi les grabataires qui l'entourent, il remarque une femme encore alerte qu'il fascine par sa connaissance des oiseaux et à laquelle il conseille de cacher ses bijoux dans la salle de bain si elle ne veut pas se les faire dérober.

Pierre Vergne est un menteur de premier ordre. Il a réussi à convaincre Françoise, une infirmière, de l'héberger chez elle et son mari en échange d'un testament leur léguant son hypothétique fortune. En attendant, il simule la maladie, dérobe les bijoux de sa compagne d'hôpital trop crédule et s'installe chez Françoise et Jacques.

Sur la plage d'Honfleur, Pierre Vergne n'est pas insensible au charme de Françoise et entretient avec elle une complicité érotique qui lui attache la jeune femme. De son côté Jacques démissionne de son poste d'ambulancier et s'engage dans l'achat d'un petit commerce à Caen. Françoise le laisse faire alors quelle a pourtant découvert la supercherie ; les cheques avec lesquels Pierre Vergne a réglé ses cadeaux sont des cheques volés à son fils Vincent. Celui-ci le laisse agir une dernière fois avant de l'abandonner au sort de fabulateur qu'il s'est choisi. Pierre Vergnes décide donc de partir pour l'Alaska avec son vieil ami le charbonnier aussi fou que lui qui compte financer son expédition de chercheur d'or en vendant de vieux obus allemands de la dernière guerre.

Mais Jacques en a assez d'attendre et s'armant d'un revolver décide de tuer Pierre Vergne dans l'île aux oiseaux. Il n'est toutefois pas de taille avec l'alerte vieillard qui le perd dans la lande, le fait tomber et lui subtilise son revolver. Pendant ce temps, Françoise, qui a compris l'intention de Jacques, a mobilisé la police pour sauver Pierre. Lorsque les policiers arrivent en vue de l'île, Jacques effraie pierre en lui déclarant qu'il a la maladie de Parkinson. Mentalement déséquilibré, lâchant un coup de feu par inadvertance, il tombe de la falaise alors que Jacques essaie de le retenir. Son geste est mal interprété par les policiers et Françoise. Il est arrêté pour le meurtre de Pierre Vergne. Françoise reprend le train train de sa vie d'infirmière.

Alouette je te plumerai est la suite de Vincent mis l'âne... Les deux titres sont une comptine enfantine, la première décrivant le parcours du fils, la seconde celui du père.

Si Vincent mis l'âne... était dédié à tous les menteurs et faisait du père la figure la plus fascinante, c'est ici entièrement au personnage irrésistible de Pierre Vergnes, interprété avec esprit, finesses et truculence par Claude Chabrol qu'est confié le premier rôle. On y trouve la même liberté de ton, le même amour de la vie qui faisait la force de Vincent mis l'âne....

Le charme de Valérie Allain, son pyjama, sa robe moutarde moulante, son peignoir entrouvert rendent troublante son aventure érotique avec Pierre Vergne. Fabrice Luchini y incarne un beauf réjouissant aussi sûr de lui que systématiquement berné et Jean-Paul Roussillon en vieux charbonnier misanthrope raconte avec une joie communicative ses exploits de marché noir sous l'occupation. Ces fantaisies fort peu conventionnelles disent toute l'énergie mise à vivre par des personnages dont le tragique s'incarnera moins par la mort de Pierre Vergne que par le retour de Françoise à sa triste vie d'infirmière condamnée à rêvasser sans vivre.

J. L. L le 29/12/2007

 

critique du DVD
Editeur : Carlotta-Films, octobre 2007.
critique du DVD

DVD 1 : Vincent mit l’âne dans un pré (et s’en vint dans l’autre). DVD2 : Roberte. DVD3 : Rouge-Gorge. DVD 4 : Alouette, je te plumerai.

 

Retour à la page d'accueil

Avec : Claude Chabrol (Pierre Vergne), Valérie Allain (Françoise), Fabrice Luchini (Jacques), Micheline Presle (la dame aux bjoux), Jean-Paul Roussillon (le charbonnier).1h38.

dvd chez Carlotta Films