Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

La descente de croix

1559
La descente de croix
Le Tintoret , 1559
huile sur toile 135,6 x 102
Caen, Musée des Beaux arts

La critique situe généralement dans la période des travaux consacrés à la Scuola di san Rocco ce bozettto, probablement une étude pour un plafond.

La présence des écoinçons, la monumentalité immédiate du sujet suggèrent que la contemplation de l'oeuvre ne peut être frontale, l'oeil étant d'emblée embarqué dans un jeu de courbes et de contre-courbes qui soulignent le contraste entre des poses iréelles dans l'excès de leur tension et des attitudes qui relèvent d'une gestuelle populaire.

La Descente de Croix est racontée par les quatre évangélistes. Cet épisode a beaucoup inspiré Tintoret mais la plupart de ses peintures le concernant représentent le corps du Christ mort sur les genoux de la Vierge ou porté vers le tombeau. Seule l'œuvre de Caen et une autre, très semblable, conservée à Strasbourg, illustrent le moment précis où le cadavre est descendu de la croix.

La composition, dynamisée par le mouvement, la diversité des postures et l’audace des raccourcis, s'organise en deux registres distincts séparés par la ligne d'horizon. Le registre inférieur, plongé dans l'ombre, montre la douleur de la Vierge évanouie soutenue par les Saintes Femmes. Au contraire, le registre supérieur se détache clairement sur un ciel gris. Ce contraste accentue l'intensité poignante des couleurs sombres. La gamme chromatique sourde rappelle celle de Véronèse, cadet de Tintoret, témoignant des influences croisées entre les peintres vénitiens. D’un plan à un autre, certaines teintes sont reprises : le bleu du linceul et celui du manteau de la Vierge, ainsi que les rouges des vêtements de plusieurs personnages. Ces couleurs répétées conduisent le regard vers le corps supplicié.

L'aspect inachevé indique le statut d'étude préparatoire, peut-être pour un plafond. La spontanéité d’exécution de ce type de peinture met en valeur la vivacité de l’artiste, sensible dans le dessin sous-jacen

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts