La Pointe de la Hève à marée basse

1865
La Pointe de la Hève at Low Tide
Claude Monet, 1865
Huile sur toile,90.2 x 150.5 cm
Fort Worth, Kimbell Art Museum

En 1865, Claude Monet, 24 ans, fait ses débuts au Salon avec ce tableau et son pendant, L'embouchure de la Seine, déclarant allégeance à Courbet, Manet et l'avant-garde réaliste. Au Salon, certains visiteurs ont confondu la signature de Monet avec celle du controversé Édouard Manet. Lorsque l'artiste plus âgé a reçu des compliments pour une peinture qu'il n'avait pas peinte, il a cherché Monet, initiant le dialogue entre les deux peintres.

Cette scène de plage est peinte près du Havre, où l’artiste a grandi. Cette grande pièce maîtresse est une réponse directe à des compositions similaires soumises au Salon de 1864 par Charles-François Daubigny et son fils Karl (Vers cette époque, Monet possédait un petit paysage de Daubigny.) Daubigny avait exécuté sa peinture pour le Salon entièrement sur place, loin de l'abri et de la commodité d'un atelier. Mais en 1864 Monet peint de manière plus traditionnelle : il a d'abord peint son paysage sur le site comme une œuvre à échelle réduite (The National Gallery, Londres), puis a réalisé la version actuelle, plus grande, dans son studio parisien pendant les premiers mois de 1865 en préparation du Salon.

Les personnages et les chevaux sur la plage, tous observés de dos, apparaissent dans d'autres œuvres peintes par Monet dans les années 1860. Il travaillait vraisemblablement à partir de dessins qu'il ajoutait comme éléments pittoresques. De telles méthodes seront abandonnées par Monet à la fin des années 1860 avec l'émergence de l'impressionnisme .

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts