Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

Charles X distribuant des récompenses aux artistes

François Joseph Heim
1825

Charles X distribuant des récompenses aux artistes à la fin du salon de 1824 au Louvre
François Joseph Heim, 1825
Huile sur toile, 173 x 256 cm
Paris, Musée du Louvre

On peut reconnaître certaines œuvres : Le Vœu de Louis XIII d’Ingres, le portrait de Charles X par Gros, la Jeanne d’Arc de Paul Delaroche, le Philippe V et le portrait de Ducis par Gérard.

Au centre du groupe des personnalités, le roi remet le cordon de Saint-Michel à un homme qui s’incline, c’est le sculpteur Pierre Cartellier (1757-1831). Les artistes du « grand genre » (peinture d’histoire et statuaire) pouvaient être récompensés par le cordon de Saint-Michel. Cette marque de reconnaissance la plus haute, abolie en 1789, avait été rétablie par Louis XVIII en 1816. Le peintre Carle Vernet (1758-1836) vient de recevoir la même décoration.

Parmi les hommes illustres qui se tiennent près de Charles X, on peut citer le vicomte Sosthène de La Rochefoucauld, chargé du département des Beaux-Arts, et le comte de Forbin, directeur des Musées. A gauche, la statue de Charles X par Jean-Pierre Cortot.

Dans le public, une centaine d’artistes sont représentés, notamment Ingres, Isabey père et fils, Horace Vernet, Gros, Gérard, Bosio, Boilly, Ducis, Drolling, Elisabeth Vigée-Lebrun, Hortense Haudebourt-Lescot, ainsi que les compositeurs Boëldieu, Rossini, Cherubini… On remarque que les uns et les autres ne portent pas la même attention à la remise des récompenses : les visages traités en portraits précis se tournent, comme pour vérifier qui est présent.

Il est à noter que la plupart sont des artistes officiels ayant obtenu la consécration. Un jeune peintre comme Eugène Delacroix qui expose cette année-là Les Massacres de Scio en est absent bien que l’œuvre ait beaucoup fait parler d’elle.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts