L'adoration des bergers

1614
L'adoration des bergers
Le Greco, 1612-1614
Huile sur toile, 318 x 180 cm
Musée du Prado , Madrid

Cette scène nocturne se déroule dans un espace étroit et irrégulier - une sorte de grotte avec une ouverture à pignon à l’arrière, constituée de deux arcs en plein cintre. Marie tient son fils nouveau-né, nue sur ses genoux, tandis que saint Joseph et trois bergers les entourent, exprimant leur fervent dévouement envers l'enfant. Un bœuf agenouillé contemple également le bébé.

L'ellipse de la composition est fermée au sommet par un groupe d'anges très proches de la sainte famille. Ils expriment le plaisir des cieux à la naissance du Rédempteur, portant une banderole intitulée GLORIA IN EXCEL [SIS DEO E] T IN TERRA PAX [HOMINIBUS].

Cette scène de la Nativité peut être considérée comme la dernière œuvre du Greco avant sa mort, le 7 avril 1614. Elle était destinée à orner le lieu de sépulture de la famille Theotocopuli au couvent de Santo Domingo del Antiguo (Tolède), où El Greco avait reçu sa première commande en Espagne, en 1557. En août 1612, cette communauté religieuse parvint à un accord avec le fils d'El Greco, Jorge Manuel. Le couvent cédait une dalle dans l'église de ce monastère, celle qui borde la porte principale de l'église; cet espace devant servir de lieu de sépulture pour les Theotocopuli. ceux-ci en retour payaient pour la décoration de la tombe familiale (On prétend parfois que le berger à genoux au premier plan pourrait être un autoportrait). De fait El Greco et la femme de son fils, Alfonsa de Morales y ont été enterrée. Cependant, un désaccord entre les deux parties aboutit à l'annulation de leur accord en 1618, quatre ans seulement après la mort d'El Greco. Les religieuses cisterciennes ont exigé que Jorge Manuel exhume les restes, mais la grande toile conçue et peinte par El Greco est restée dans l'église jusqu'à sa vente à l'État espagnol en 1954.

Cette toile marque l'aboutissement du raffinement formel de la composition avec laquelle le Le peintre avait décrit ce sujet dans ses dernières versions, entre 1597 et 1605, pour les retables de Doña María de Aragón (maintenant au Muzeul National de artà, Bucarest), le Colegio del Patriarca à Valence et l'Hôpital de la Caridad à Illescas (Toledo). L'Enfant Jésus émet une lumière intense qui baigne le petit groupe qui le regarde : la Vierge, Saint Joseph, trois bergers et un groupe d'anges formant une sorte de voute céleste.

Le Metropolitan Museum de New York propose une version d’atelier de L'adoration des bergers avec de légères variations, qui a apparemment été réalisée à peu près à la même époque que la toile originale.

(Texte tiré de Ruiz, L .: El Greco au Museo Nacional del Prado. Catalogue Razonado, Museo Nacional del Prado, 2007, page 168; El Greco, Guide de la fondation, Fondation du musée du Prado, 2011, pages 46-48).

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts