L'annonciation

1442
L'annonciation
Fra Angelico, 1442
Fresque, 230 x 297 cm
Florence, Couvent de San Marco

Cette fresque du Couvent de San Marco est située sur la paroi du couloir nord, à l'étage, en face de l'escalier. Elle a été peinte après la majorité des fresques de San Marco. Longtemps datée de 1437, les historiens s'accordent aujourd'hui sur la date plus tardive de 1442. Le style de la fresque se situe donc entre l'austérité de L'annonciation de la cellule 3 et la richesse du retable de Cortone. Contrairement à la version de Cortone, le jardin est ici vu au travers d'une rangée de colonnes qui s'éloignent du point de fuite situé à proximité du centre de la peinture.

Sous les arcades entre les colonnes corinthiennes, la Vierge et l'ange sont en dévote conversation. Dans le fond, sur la gauche, les champs célestes sont constitués de cyprès de Toscane. Les ailes de Gabriel s'allongent comme un arc en ciel de la loggia au jardin. L'éclairage de la scène est curieusement illogique. L'intérieur de la loggia aux arcades est uniformément éclairé, en dépit de la lumière assez forte venant de la gauche.

Au sol, sur la pierre, au niveau de la base des colonnes du devant, figure en lettres gothiques le texte suivant : "Salve, Mater pietatis / ET totius Trinitatis / triclinium Nobile" signifiant : "Salut- ô mère de miséricorde et noble repos de la Trinité".

Une deuxième inscription, à destination des religieux, est gravée verticalement juste sous la fresque : VIRGINIS INTACTAE CUM VENERIS ANTE FIGURAM PRETEREUNDO CAVE NE SILEATUR AVE soit, littéralement, : "Lorsque tu viendras devant la figure de la Vierge toute pure, en passant veille à ne pas oublier de dire un Ave".

 

Source : Fran Angelico et les maîtres de la lumière, Edition Fonds Mercator, Bruxelles, 2011.