du 4 au 30 avril 1877 à Paris,
6 rue Le Peletier
 

Une troisième exposition du groupe se tient au printemps 1877, grâce à la générosité de Caillebotte. Ce peintre talentueux est aussi un véritable mécène pour ses camarades, et les tableaux qu'il leur achète, aujourd'hui légués à l'État français, constituent le fleuron des collections impressionnistes de ses musées. Comme les années précédentes, les artistes qui participent à cette exposition se sont engagés à ne pas présenter d'œuvres au Salon. Les salles de la galerie Durand-Ruel n'étant pas libres, les exposants louent un appartement de la rue Le Peletier. Cézanne est à nouveau admis au sein du groupe, réduit à 18 peintres.

Les « Gares Saint-Lazare » de Monet, les scènes de cafés-concerts de Degas, les paysages de l'Estaque de Cézanne, la Balançoire et le Bal du Moulin de la Galette de Renoir constituent autant de chefs-d'œuvre, que seuls quelques amateurs éclairés sauront apprécier. Parmi eux, le poète Stéphane Mallarmé, qui publie un article de défense de Manet et de la nouvelle peinture, et le collectionneur Victor Choquet, qui, pendant toute la durée de l'exposition, monte la garde devant les tableaux de Cézanne et tente d'expliquer sa peinture aux visiteurs hilares. Émile Zola prend la plume pour faire l’éloge de Monet

Les dix-huit peintres sont : Gustave Caillebotte (6), Adolphe-Félix Cals, Paul Cézanne (17), Frédéric Samuel Cordey, Edgar Degas (24), Jacques François, Armand Guillaumin, Franc-Lamy Léopold Levert, Alphonse Maureau, Claude Monet (35), Berthe Morisot (12), Ludovic Piette, Camille Pissarro, Auguste Renoir (21), Henri Rouart, Alfred Sisley (17), Charles Tillot.

Sont exposés notamment : de Gustave Caillebotte : Le Pont de l'Europe , Portraits à la campagne, Rue de Paris- temps de pluie ; de Paul Cézanne : Les Baigneurs, La tentation de Saint Antoine ; d'Edgar Degas : Portrait de jeune femme, Femmes devant un café, L’Étoile, Danseuse, un bouquet à la main, Femme sortant du bain, Femme nue accroupie L’absinthe ; de Claude Monet : la série des Gare Saint-Lazare, Étang à Montgeron, Un coin d'appartement, Les dindons; de Berthe Morisot, Psyché et Jeune femme à sa toilette, Femme a l'eventail ; de Camille Pissarro, La Côte des Bœufs, Les toits rouges, La moisson à Montfoucault ; de Auguste Renoir : La Seine à Champrosay , La balançoire, Bal du moulin de la Galette, Portrait d'Alfred Sisley, Madame Alphonse Daudet, Madame Georges Charpentier, La Rêverie ; d'Alfred Sisley : La Terrasse de Marly.

Le pont de l'Europe
Gustave Caillebotte, 1875
Portraits à la campagne
Gustave Caillebotte, 1876
Rue de Paris- temps de pluie
Gustave Caillebotte, 1877
La Tentation de Saint Antoine
Paul Cézanne, 1875
L'absinthe
Edgar Degas
La gare saint Lazare
Claude Monet, 1877
La gare saint Lazare
Claude Monet, 1877
La gare saint Lazare
Claude Monet, 1877
La Seine à Champrosay
Auguste Renoir, 1876
La balançoire
Auguste Renoir, 1876
Bal du moulin de la Galette
Auguste Renoir, 1876
Portrait d'Alfred Sisley
Auguste Renoir, 1876
Madame Alphonse Daudet
Auguste Renoir , 1876
Madame Georges Charpentier
Auguste Renoir, 1876
La rêverie
Auguste Renoir, 1877

Bibliographie : Sophie Monneret, L'Impressionnisme et son époque, Robert Laffont, 1987.