Le pont de l'Europe. Gare Saint-Lazare

1877
Le pont de l'Europe. Gare Saint-Lazare
Claude Monet, 1877
Huile sur toile, 65 x 81 cm
Paris, Musée Marmottan

Dans le courant du xixe siècle, Paris entreprend la construction de sept gares pour favoriser le développement du chemin de fer en France. À l’ouest, la gare Saint-Lazare, qui dessert la côte normande, est agrandie entre 1841 et 1852. Ces nouveaux bâtiments en partie issus de l’architecture métallique et les locomotives qu’ils abritent s’imposent comme le symbole par excellence de la modernité.

En 1877, Monet leur consacre une suite de tableaux. Celui du musée Marmottan Monet représente les abords de la gare Saint-Lazare : les immeubles de la rue de Rome et le pont de l’Europe, un viaduc construit en 1863 et aujourd’hui détruit.

Monet pose son chevalet au niveau de la voie ferrée, en contrebas du viaduc. La diagonale de l’aqueduc structure la composition et confère une place de premier ordre au bâtiment qui donne ainsi son titre au tableau. La locomotive, le cheminot et le panneau de signalisation sont réduits à l’état de détails. Pour restituer l’atmosphère du lieu, Monet décrit l’insaisissable ballet des fumées des machines à vapeur dans le ciel.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts