Histoires du cinéma
Voir : Films et cinéastes norvégiens
La chasse, (Erik Løchen, 1959)
Oslo, 31 août (Joaquim Trier, 2006)

Moins connu à l’étranger que le théâtre de son pays (Ibsen, Jon Fosse, Arne Lygre), le cinéma norvégien est longtemps resté centré sur le marché intérieur, alors que ses voisins immédiats, le cinéma danois et le cinéma suédois, voyaient très tôt leurs longs métrages appréciés hors de leurs frontières. La situation en Norvège a changé au cours de ces dernières années, plusieurs films ont été nominés ou récompensés lors des grands festivals et en 2006 la production nationale a battu des records avec la sortie de 21 longs métrages (la moyenne est plutôt comprise entre 12 et 20)

Selon l’organisation Film & Kino, la fréquentation des salles de cinéma en Norvège progresse de 3,0 % en 2018 à 12,1 millions d’entrées (8 pour la Finlande; 13 pour le Danemark et 16 pour la Suède). La part de marché des films nationaux est en nette hausse à 25,1 % (+7,0 points), alors que la part de marché américaine recule à 61,3 % (-8,5 points). Le classement est dominé par le film britannique Mamma Mia! Here We Go Again (Ol Parker, 0,7 million d’entrées), suivi par trois films nationaux. Le reste du top 10 est composé de films américains. En 2017, seul The Ash Lad: In the Hall of the Mountain King à la deuxième position avec 0,4 million d’entrées entrait dans le Top10. En 2016, trois films nationaux dominaient le box-office: The King’s Choice (0,7 million d’entrées), Carpenter Andersen Meets Santa Claus (0,5 million) et Børning 2: On Ice (0,4 million).

 

Principaux films
       
La chasse Erik Løchen Norvège 1959
Objection Erik Løchen Norvège 1972
Norway of life Jens Lien Norvège 2006
Nouvelle donne Joaquim Trier Norvège 2006
Oslo, 31 août Joaquim Trier Norvège 2011
Back home Miguel Gomes Norvège 2015
Thelma Jean-Luc Godard Norvège 2017
Utøya 22 juillet Erik Poppe Norvège 2018

Jean-Luc Lacuve, le 16 novembre 2019