C'était des hommes
1950

Fin de la seconde guerre mondiale. Ken Wilocek, jeune lieutenant, conduit ses hommes parmi les ruines d'une ville en Europe. Un coup de feu claque : le lieutenant s'écroule : touché à la colonne vertébrale, il est paralysé à vie. Rapatrié en Amérique, à l'hôpital, Ken est démoralisé par son sort. Aigri, il s'apitoie sur lui-même et se querelle avec les autres infirmes, paraplégiques comme lui. L'amertume grandit; il refuse tout d'abord de suivre le traitement du docteur Brock, de faire un effort de rééducation et de réadaptation, d'accepter une nouvelle vie. Sa jeune fiancée Ellen intervient : son état d'esprit s'améliore. Il fait des exercices; peu à peu il réapprend l'usage de ses membres supérieurs. Il se déplace à l'aide d'une chaise roulante et apprend à conduire une voiture spécialement aménagée pour lui. Ken accepte finalement d'épouser Ellen : il se tient debout pour la cérémonie des alliances. Mais la nuit de noces est une déception. Il retourne à l'hôpital. Plus tard, ivre, il est la cause d'un accident de voiture. Ses camarades le mettent au pas. Il comprendra bientôt qu'il a lui aussi des responsabilités, notamment envers sa femme. Acceptant finalement sa situation, il l'assumera pleinement.

 

Retour à la page d'accueil

(The Men). Avec : Marlon Brando (Ken Wilcheck), Teresa Wright (Ellen), Everett Sloane (Dr. Eugene Brock), Jack Webb (Norm Butler), Richard Erdman (Leo Doolin), Arthur Jurado (Angel Lopez), Virginia Farmer (Robbie Robbins), Dorothy Tree (Harriet, la mère d'Ellen), Howard St. John (le père d'Ellen), Nita Hunter (Dolores Lopez). 1h25.