Dune

2021

Avec : Timothée Chalamet (Paul Atreides), Rebecca Ferguson (Lady Jessica Atreides), Zendaya (Chani), Oscar Isaac (Leduc Leto Atreides), Jason Momoa (Duncan Idaho), Stellan Skarsgård (Baron Vladimir Harkonnen), Stephen McKinley Henderson (Thufir Hawat), Josh Brolin (Gurney Halleck), Javier Bardem (Stilgar), Sharon Duncan-Brewster (Liet Kynes), Chen Chang (Dr. Wellington Yueh), Dave Bautista (Rabban Harkonnen), David Dastmalchian (Piter De Vries), Charlotte Rampling (Reverende mère Gaius Helen Mohiam Babs Olusanmokun). 2h36.

En l’an 10191. L'univers est régi par l’empereur Padishah Shaddam IV, le chef de la Maison Corrino, qui exerce son pouvoir féodal sur la multitude de planètes de l'Imperium, un vaste empire qui s'étend sur des centaines de mondes dans la galaxie. Les pilotes de la Guilde spatiale possèdent le monopole des voyages interstellaires mais ont besoin de l'Epice pour s'assurer de trajectoires fiables grâce à ses facultés mentales surhumaines. L'épice permet aussi de prolonger la vie de ceux qui en consomment régulièrement et immunise contre les poisons.

Seule source d'Épice connue dans l'univers, la planète Arrakis, également appelée Dune, fait l'objet de la surveillance constante de l’empereur, qui a donné la gestion de ce fief planétaire à la Maison Harkonnen. Celle-ci dirige Arrakis d'une main de fer, ses équipes d’ouvriers parcourant le désert à la recherche d’Épice à moissonner, afin de payer la dîme à l’empereur et accroitre la fortune colossale du baron Vladimir Harkonnen et de sa famille. Dans sa quête éperdue du bénéfice, le baron n'hésite pas pressurer et martyriser la population locale, les Fremen.

Le duc Leto Atréides, chef de la Maison Atréides, règne sur son fief planétaire de Caladan, une planète verdoyante avec de vastes océans dont il tire sa puissance. Sa concubine officielle, dame Jessica, est une adepte du Bene Gesserit, une école exclusivement féminine qui poursuit de mystérieuses visées politiques et qui enseigne des capacités non moins étranges. Par amour pour son concubin, Jessica donne à Leto un fils, Paul, désobéissant en cela aux directives de ses supérieures du Bene Gesserit, dont le programme génétique prévoyait qu’elle engendre une fille. Les Bene Gesserit cherchent, avec ces accouplements contrôlés, à créer par sélection génétique un être mâle, le Kwisatz Haderach, qui pourra voir ce qu’elles ne peuvent voir. Paul, le fils de Leto et Jessica, est formé par les hommes du duc, qui comptent parmi les meilleurs guerriers de l'Imperium : le maître d'armes Thufir Hawat et les soldats d'élite Duncan Idaho et Gurney Halleck. Ils l'instruisent en particulier à l’art du combat au couteau, l’arme la plus efficace dans l'Imperium depuis l’invention du bouclier à Effet Holtzman, un écran énergétique qui bloque les projectiles au-delà d'une certaine vélocité. Qui plus est, Paul bénéficie, grâce à sa mère Jessica, de l’enseignement Bene Gesserit sur le contrôle du corps et du système nerveux (prana-bindu). Enfin, Paul, qui fait des rêves prescients, semble aussi posséder des dons latents de Diseur de vérité et de mentat. Il exprime toutefois à son père ses doutes sur sa capacité à prendre sa suite le moment venu.

Le duc Leto est en effet inquiet que l'empereur Shaddam IV lui ait ordonné d'occuper le fief d'Arrakis, lui confiant la gestion de la planète Dune et de son Épice, jusqu'alors gérée par la Maison Harkonnen, l'ennemi héréditaire des Atréides. L’Empereur, avec cette décision, joue en fait un double jeu. Il complote en secret avec les Harkonnen afin de détruire les Atréides dans le piège d’Arrakis, irrité par la popularité grandissante de son cousin Leto.

Après s'être installé avec sa Maison sur Arrakis et contré plusieurs attaques des Harkonnen (dont une qui vise son fils Paul), Leto est trahi par son médecin personnel de l'École Suk, le docteur Wellington Yueh, qui le livre aux Harkonnen après que ceux-ci ont envahi par surprise Arrakis, assistés secrètement par les troupes d’élite de l’Empereur, les Sardaukar. L'armée des Atréides est décimée et Jessica et Paul sont capturés par les Harkonnen. Yueh, pourtant un serviteur loyal de la Maison Atréides, subissait le chantage du baron Vladimir Harkonnen qui a promis de libérer sa femme, Wanna, soumise aux effroyables tortures de Piter de Vries, son cruel homme de main. Yueh qui veut tuer le baron au moyen d'une dent creuse remplie d’un gaz toxique qu'il a implantée dans la bouche de Leto, pense avoir sa revanche. Mais le plan de Yueh échoue : alors qu'il livre Leto aux Harkonnen, il est tué en même temps qu'on lui révèle que Wanna est morte depuis longtemps. Par la suite, Leto, mourant relâche son gaz toxique sur le baron. Mais le baron, qui s'est fixé au plafond, échappe de peu à l'attentat.

Pendant ce temps, Paul et Jessica, aidés posthumement par Yueh qui leur avait préparé un moyen de s'échapper, parviennent à s’enfuir dans le désert où ils étaient conduits pour y être abandonnés à une mort certaine. Lles Harkonnen avaient promis à la révérende mère de ne pas les tuer eux-mêmes. Retrouvés par Duncan Idaho, Paul et Jessica se rendent au sietch Fremen de Liet Kynes, l'arbitre du changement, qui avait hésité à les aider. Alors qu'ils scellent une alliance, ils sont retrouvés par les Sardaukar qui attaquent le sietch de Kynes. Duncan meurt en protégeant leur fuite.

Échappant aux Harkonnen toujours à leurs trousses, les deux fugitifs sont forcés d'entrer dans le nuage d'une tempête Coriolis avec leur engin volant pour échapper à leurs poursuivants.

Après avoir survécu à la tempête Coriolis alors que les Harkonnen les pensent morts, Paul et Jessica se dirigent dans le désert profond. Ils font la rencontre d'une troupe Fremen menée par Stilgar, le naib (chef tribal) du sietch Tabr, qui au début cherche à les tuer, les voyant comme des intrus. Après avoir réussi à montrer leur valeur, ils parviennent à intégrer la tribu du sietch Tabr.

Il est possible que cette adaptation du roman de Frank Herbert arrive trop tard alors que nombre de ses ingrédients sont déjà présents dans la saga de La guerre des étoiles. Plastiquement et politiquement, les inventions sont faibles mais cette saga distrayante et anodine trouvera sans doute de multiples suites.

Des thèmes déjà pillés par La guerre des étoiles

Comme dans La guerre des étoiles, on trouve un élu par le sang, ici le Kwisatz Haderach de la race de l'ordre du Bene Gesserit ; une communauté qui, comme celle de Yoda, est dédiée au développement des facultés mentales et physiques ; une guilde spatiale régie par un empereur qui exerce son pouvoir féodal sur la multitude de planètes de l'Imperium, un vaste empire qui s'étend sur des centaines de mondes dans la galaxie.

Un univers plastique déjà exploité

Plastiquement, les vaisseaux aux formes agressives en triangle de La guerre des étoiles, sont remplacés par des engins aux formes ovoïdes ou rectangulaires. Les caractéristiques de la planète Dune sont à peine plus marquées que celle de la planète Tatooine. Son climat aride et desséché est dû à une absence totale de précipitations. Les tempêtes Coriolis, ouragans de sable à l'échelle d'un hémisphère qui balayent la surface de Dune, sont déjà présentent  dans Mad Max fury road. Les vers géants, créatures gigantesques qui attaquent et avalent tout ce qui passe à leur portée dans le désert, attirées par les vibrations au sol, ne sont pas plus impressionnants que dans le Dune de David Lynch.

Aucun courage politique

Le discours politique est pour le moins faible. Les Harkonnen exploitent sauvagement les Fremen. Mais le duc Leto ne leur propose que de ne pas chercher à les poursuivre et les tuer. Il ne leur garantit aucun bénéfice de l'épice. La préoccupation écologique est tout juste amorcée. La recherche de l'eau par les Fremen a été abandonnée, étouffée par l'appât du gain des Harkonnen.

Mais se sont surtout les préoccupations déclinistes qui sont laissées hors champ. Dans le roman de Frank Herbert, l'Imperium est issu du Jihad butlérien, un évènement qui débuta il y a plus de dix mille ans lorsque les humains se libérèrent du joug des machines pensantes et des robots intelligents qui les avaient asservis. Toute forme d’intelligence artificielle est alors désormais proscrite, diverses organisations sont créées pour développer des talents humains palliant ce manque, ce qui a abouti à divers groupes spécialisés. Refuser l'intelligence artificielle jusque dans le renoncement aux robots alors qu'en contrepartie se développent des facultés données par la drogue de l'épice est vraiment trop à contre-courant des valeurs de l'Amérique pour trouver sa place ici. Ainsi est-il tout juste évoqué la nécessité de se servir de l’épice pour les pilotes de la guilde pour "s'assurer des trajectoires sures" sans dire que les machines ne peuvent plus le faire.

Une saga future

Denis Villeneuve n'adapte que le tome 1 de Dune. Il déborde un peu en racontant le sauvetage de Paul et Jessica après l'entrée dans le nuage de la tempête Coriolis. Il raconte aussi la rencontre avec Stilgar et Chani. Celle-ci offre à Paul le couteau qui lui permet de tuer et d'être accepté avec Jessica dans le clan du sietch Tab. Il ne reste, pour le tome 2, que les étapes de l'initiation de Paul à l'art du combat des Fremen et les victoires successives de ceux-ci sous la conduite de Paul qui devient empereur.

Les cailloux sont déjà néanmoins semés pour une possible suite avec le cauchemar de Paul où il pressent que tout pouvoir impérial conduit à la destruction (Napoléon n'est pas loin !). En effet, Frank Herbert a donné cinq suites aux deux volumes de Dune (1965) : Le messie de Dune (1969) où Paul, comme Luke dans La guerre des étoiles, se retire et devient un mythe vivant. Ce sera ensuite Les enfants de Dune (1976), L’Empereur-Dieu de Dune (1981), Les hérétiques de Dune (1984) et La maison des mères (1985). En 1999, le fils de Frank, Brian Herbert, et Kevin J. Anderson écrivent une trilogie, Avant Dune, dont l'histoire précède l'hexalogie initiale : La Maison des Atréides (1999), qui reprend des notes de Frank Herbert, puis La Maison Harkonnen (2000) et La Maison Corrino (2001). Les deux auteurs prolongent cette saga de neuf titres avec des événements postérieurs à la saga initiale avec les tomes 10 et 11 : Les Chasseurs de Dune (2006) et Le Triomphe de Dune (2007).

La machine à produire du divertissement a de beaux jours devant elle. Devant cette soupe de combats prévisibles, il est vrai bien rythmés par la musique de Hans Zimmer, on en vient à regretter les facéties de Han Solo et Chewbacca, de R2-D2 et C-3PO.

Jean-Luc Lacuve, le 19 septembre 2021