1994

Valto interrompt son travail à la machine à coudre pour réclamer du café. Sa mère a oublié d’acheter les boîtes de son indispensable boisson. Pour la punir, il l’enferme à clé dans une pièce voisine. Il se dirige aussitôt vers l’épicerie du coin et se procure une cafetière électrique 12 volts que son ami garagiste Reino branche sur sa vétuste Wolga noire.

Les deux Finlandais taciturnes improvisent un voyage vers le sud. Valto conduit et boit du café ; Reino parle et consomme l’alcool sans modération.

Ils prennent à bord deux auto-stoppeuses rencontrées dans un bar. Tatiana, une Estonienne qui parle un peu le finnois, photographie tout ce qui est nouveau. Klavdia, une Russe plutôt coquette, s’exprime que dans sa langue maternelle. Le mutisme des deux Finlandais et la barrière des langues rendent difficile toute communication.

En cours de route, Tatiana et Klavdia se présentent, mais sans attirer l’intérêt de leurs nouveaux compagnons. Les passagers de la Wolga noire s’arrêtent dans un dancing où se produisent de médiocres rockers d’Helsinki. Pendant une halte-repas, les deux femmes épluchent des pommes de terre en parlant de leur pays. Valto et Reino choisissent un hôtel pour passer la nuit. Ils louent deux chambres sans donner la moindre explication.

Les deux femmes s’adaptent à cette situation insolite. Klavdia rejoint Valto ; Tatiana s’installe dans la chambre de Reino. À l’issue d’un repas silencieux, les deux hommes décident de se mettre au lit et quittent la salle de restaurant. Ignorant superbement les présences féminines, ils s’endorment aussitôt.

Le voyage continue. Valto déguste son café et Reino engloutit l’alcool. Au cours d’une halte, Tatiana pose sa tête sur l’épaule de Reino. Ce geste très simple ne laisse pas Reino insensible. La Wolga arrive au port d’embarquement pour Tallinn. Après de premiers adieux, les deux hommes rejoignent les étrangères sur le bateau. À Tallinn, Klavdia continue son voyage vers la Russie. Reino décide de rester avec Tatiana. De retour à la maison, Valto libère sa mère et s’installe devant la machine à coudre.

 

"L’épopée d’un buveur de café et d’un buveur de vodka finlandais, à bord de leur Volga noire, qui prennent en stop deux femmes, l’une estonienne, l’autre russe. Eloge du minimalisme et de la communication muette. Le film se déroule dans les années 60, les années en or, quand les usines automobiles et les entreprises de nettoyage suédoises absorbaient les forces de travail finlandaises excédentaires, quand la première pizzeria finlandaise s’est ouverte dans la ville de Dappooranta, quand la majorité des taxis étaient des volgas russes et quand régnait un certain antagonisme entre les rockers et les poppies, bien qu’on ne frappe pas quelqu’un qui est à terre. Tiens ton foulard, Tatiana est une comédie qui révèle au monde le singulier univers mental du mâle finlandais et détaille au scalpel les relations finno-russo-estoniennes.» Aki Kaurismäki A

 

 

Test du DVD

Editeur : Pyramide video. Juin 2008.

   
Test DVD

Coffret 11 DVD, 15 films.

Retour à la page d'accueil

(Pidä huivista kiinni, Tatjana). Avec : Kati Outinen (Tatiana), Matti Pellonpää (Reino), Kirsi Tykkyläinen (Klavdia), Mato Valtonen (Valto), Elina Salo (la gérante de l’hôtel). 1h05.
Tiens ton foulard, Tatiana
DVD Pyramide video