Née en 1984
2 films
   
   
   

Née à Tunis en 1984, elle est la fille du réalisateur Nouri Bouzid. Elle grandit en Tunisie, et passe son adolescence à Tunis. Après le baccalauréat, elle s’installe à Paris pour étudier la littérature à la Sorbonne. Après la coréalisation d'un premier court métrage avec Walid Mattar, Bonjour (Sbah el khir), elle complète ses études à La Femis en section réalisation. Son court métrage Soubresauts est son film de fin d’études à La Fémis, qui le produit ; il est tourné en Tunisie. Il gagne le grand prix du jury des films d'écoles au Festival Premiers Plans d'Angers.

En 2013, Zakaria est son premier court métrage produit. Il reçoit l'Étalon de bronze et le prix Thomas-Sankara au Fespaco 2015.

En 2015, son long métrage, À peine j'ouvre les yeux, est sélectionné dans plusieurs festivals. Il est primé notamment à la Mostra de Venise, aux Journées cinématographiques de Carthage, au Festival international du film de Saint-Jean-de-Luz4, au Festival international du film francophone de Namur, ou encore au Festival international du film de Dubaï où il reçoit le Muhr d'or.

Une histoire d'amour et de désir est présenté à Cannes en 2021 où il fait la cloture de la semaine de la critique.

Elle est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l'égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l'audiovisuel

Filmographie :

Court-métrage :

2010 : Un ange passe
2012 : Soubresauts
2013 : Gamine, Zakaria

Long-métrage :

2015 À peine j'ouvre les yeux
Avec : Baya Medhaffar (Farah), Ghalia Benali (Hayet), Aymen Omrani (Ali), Montassar Ayari (Borhène). 1h46.

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

   
2021 Une histoire d'amour et de désir
Avec : Sami Outalbali (Ahmed Ouannas), Zbeida Belhajamor (Farah Kallel), Diong-Kéba Tacu (Saidou), Aurélia Petit (Anne Morel). 1h46.

Ahmed, 18 ans, est français d’origine algérienne. Il a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il rencontre Farah, une jeune Tunisienne pleine d’énergie fraîchement débarquée de Tunis. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l’existence, Ahmed tombe très amoureux de cette fille, et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d’y résister.