Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

Gilles

1719
Gilles
Jean-Antoine Watteau, 1717-19
Huile sur toile 184,5 cm X 149,5 cm
Paris, Louvre

Le format exceptionnel de l'œuvre vient de sa fonction primitive d'affiche. Cette affiche a probablement été réalisée pour un ami comédien qui devait interpréter des "parades" de Thomas-Simon Gueullette (1683-1766) dont Gilles, le valet était l'un des personnages principaux.

Il pourrait s'agir là de l'une des plus populaires "A laver la tête d'un âne". En effet, à côté de Gilles, on reconnaît dans les quatre figures à mi-corps : le Docteur Balanzone sur son âne dont la bride est tenue par la figure en rouge, à droite, le Capitaine qui joue les différents maîtres de Gilles ainsi que Léandre, c'est à dire l'amoureux, avec la coiffure à crêtes et Isabelle, la jeune fille.

En 1924, Pilon définit la psychologie de Gilles : "Toute la tristesse tendre et tout l'idéal d'un être chimérique et fou, toujours insatisfait de beauté, de bonté et de bonheur" qui faisait dire à Erwin Panofsky (Et in arcadia ego, 1938) que le Gilles était, sinon purement et simplement un autoportrait de Watteau, au moins une "self revelation".

 

Sources :

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts