Autoportrait

1966
Self-Portrait
Andy Warhol, 1966
Encre de sérigraphie sur peinture polymère synthétique sur neuf tableaux (chacun 57,2 x 57, 2) soit 171.7 x 171.7 cm
New York, MOMA

Warhol s'inclut dans ce qui est devenu l’un de ses styles emblématiques : une grille de portraits sérigraphiés lumineux et répétés. Coloriste expert, Warhol associe les couleurs primaires et secondaires ainsi que différentes nuances de la même couleur.

Dans la dernière partie de sa carrière, Warhol se concentre de plus en plus sur le portrait. Il a créé des portraits de personnes qu'il admire - les musiciens Michael Jackson et Grace Jones, le boxeur Muhammad Ali - ainsi que de riches mondains qu'il rencontre sur le cercle social de New York.

Au milieu des années 1960, Warhol connait un large public d'artistes, de cinéastes, d'interprètes, d'écrivains et de mécènes séduits par sa personnalité. S'engager dans la peinture d'autoportraits ne fait que cultiver sa renommée. Avec le temps, les autoportraits de Warhol sont devenus aussi célèbres que les portraits emblématiques de Marilyn Monroe ou d'Elizabeth Taylor : l'artiste était lui-même devenu une célébrité.