Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

Crucifixion

1963

Crucifixion
Niki de Saint-Phalle, 1963
Tissus encollés sur armature de grillage et objets divers collés 240 x150 x60
Paris MNAM

Cette femme crucifiée, aux bras coupés et au visage extatique, exprime toute l’ambiguïté que Niki de Saint-Phalle décèle dans la condition féminine.

Elle est à la fois une mère, comme l’indiquent les jouets qu’elle porte sur sa poitrine ; une putain dont les jambes écartées laissent apparaître un pubis de laine noire ; et encore une " mémère " avec ses bigoudis dans les cheveux.

Peut-être qu'avec cette œuvre Niki de Saint-Phalle propose une image de la femme comme martyre inconnu.

Toutefois, la tonalité macabre de cette pièce est contrastée par les tissus de patchwork vivement colorés qui habillent le personnage comme un mannequin. Ce " travail de dame ", comme le dit Pierre Descargues, critique d’art et ami de Niki de Saint-Phalle, annonce l’apparition prochaine des célèbres " Nanas ", qui, comme la Crucifixion ou la Mariée (MNAM), superposent la fragilité et la coquetterie de la femme à son caractère d’ogresse.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts