Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

Exaltation de la croix

1466
Bataille  de Constantin contre Maxence
Exaltation de la croix
Piero della Francesca ,1466
Fresque, 390 x 747
Eglise Saint François

Le dernier épisode du cycle. Face à La mort d'Adam, cette fresque montre L'empereur d'Orient Héraclius qui a vaincu Chosroes, le roi de Perse, s'en retournant vers Jérusalem. Une puissance divine empêche l'empereur de faire une entrée triomphale à Jérusalem. Héraclius, qui s'est dépuillé de tout ses fastes entre alors en ville, pieds-nus dans un geste d'humilité, en souvenir de Jésus-Christ, et portant la sainte croix. Les nobles orientaux portent de splendides coiffures grecques. Leur élégance éxotique était admirée par tous les Florentins de l'époque.

L'intérêt que porte Piero pour ces immenses chapeaux cylindriques ou de forme pyramidale, répond aux mêmes motivations qui avaient conduit Paolo Uccello à se concentrer sur les complexités des armures des guerriers : l'étude de formes et de la perspective. Et les couleurs des vêtements sont plus animées, aussi. Dans le milieu de la lumière et sous le ciel bleu, ils varient d'un bleu pâle au violet, de vert-bouteille de blanc perle. Cette scène est la confirmation que Piero souhaite représenter une humanité idéale, saine et solide, avec une expression pacifique, caractérisée par le calme, des gestes mesurés. Il donne l'impression d'une course d'hommes mûrs, rationnellement, en paix avec eux-mêmes.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts