En promenade près d’Argenteuil

1875
En promenade près d’Argenteuil
Claude Monet, 1875
Huile sur toile, 61 x 81,4 cm
Paris, Musée Marmottan

À Argenteuil, Monet fait poser à de multiples reprises Camille et le petit Jean. Les scènes de l’intimité familiale où la mère et l’enfant occupent une place de premier ordre cèdent bientôt la place à des compositions plus vastes telles qu’En promenade près d’Argenteuil.

Camille, l’enfant et l’homme non identifié qui les accompagne sont réduits à l’état de simples figures. Les personnages animent le paysage et s’y fondent. Les ombrelles ouvertes par un ciel nuageux, le mouvement de la robe blanche de Camille restituent l’atmosphère venteuse. Le champ parsemé de fleurs roses, jaunes et bleues retient toute l’attention du peintre qui crée ici une oeuvre emblématique de l’impressionnisme. Elle en présente les éléments les plus caractéristiques : une étude sur le motif, des formes aux contours indistincts, une palette claire, des touches de couleurs pures au service d’une vision idéalisée et bucolique de la nature.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts