Les coquelicots à Argenteuil

1873
Les coquelicots à Argenteuil
Claude Monet, 1873
Huile sur toile, 50 x 65 cm
Paris, Musée d'Orsay

Présenté à la première exposition impressionniste en 1874. Dans ce champ près d'Argenteuil, Camille apparait comme une "impression", rendue avec simplicité par des tons plats. Monet dilue les contours et concentre l'attention sur la dominante rouge des fleurs, accomplissant ainsi un premier pas vers l'abstraction.

La différence entre ce tableau et l'oeuvre analogue de Renoir, Chemin montant dans les hautes herbes, avec des promeneurs cueillant des fleurs, est à rechercher dans le sentiment divers que les deux artistes ont de l'homme et de la nature. Pour Monet l'homme n'est qu'une partie de la nature et la toile ne s'illumine que du rouge éclat des coquelicots.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts