Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

L’entrée en scène

1953
L’entrée en scène
René Magritte, 1953
Huile sur toile, 35 x 25,5 cm
Collection particulière

Ce genre d’oiseau-nuage, Magritte l’a utilisé pour la première fois dans ‘Le retour’ (1940), mais sur cette toile-là, l’animal volait au-dessus d’un ‘vrai’ nid avec des œufs.

Dans L’entrée en scène, un oiseau monumental s’élève au-dessus d’une mer démontée : très certainement la mer du Nord. Par contre, ce que les deux œuvres ont en commun, c’est la manière dont l’oiseau est représenté : une silhouette que Magritte a remplie de ciel bleu et de cumulus blancs, comme si l’oiseau devenu transparent permettait d’apercevoir un beau ciel ensoleillé. Une ‘impossibilité’, chère au cœur de Magritte. Mais en représentant l’oiseau ainsi, il en fait un messager de bonheur et de paix.

Magritte renforce encore le contraste en peignant un oiseau très clair dans un ciel de nuit étoilé. De ce fait, l’œuvre ressemble plus à un collage qu’à une peinture.

L’entrée en scène est une des œuvres de Magritte qui a été reproduite d’innombrables fois. Au moins aussi célèbre que ‘L’oiseau de ciel’ : l’oiseau nuage que Magritte réalisa en 1966 pour la Sabena, la compagnie aérienne nationale belge de l’époque.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts