Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

Dans l'enceinte du sanctuaire Kameido Tenjin

1856

In the Kameido Tenjin Shrine Compound
Itō Jakuchū, été 1856
Gravure sur bois polychrome, 34,2 x 22,5 cm
New York, Metropolitan et Autres estampes de la même gravure

Les "Cent vues d'Edo" (Meisho Edo hyakkei), 57e planche de la série de 119, été 1856 (7e mois de l'année Ansei 3). Estampe signée : Hiroshigue ga ("Horoshige l'a peint").

Inscrptions : titre de la série dans un cadre en forme de tanzaku à l'encre noire sur un fond rouge. Titre de l'estampe dans un cadre en forme de shikishi sur un fond coloré. Editeur : Uoya Eikichi

Type de gravure : nishiki-e , gravure sur bois polychrome. Format du papier : ô-ban, 342 x 225 mm (image).

A travers les grappes mauves d'une glycine en fleurs apparait la courbe du pont-tambour du sanctuaire de Tenjin à Kameido. D'origine chinoise, ce pont à la forme particulière, ainsi dénommé pour le dessin de son reflet dans l'eau, a trouvé, grâce à l'estampe d'Hiroshige, un écho à Giverny dans le pont japonais que Claude Monet fit construire sur le bassin aux nymphéas de son jardin.

Autres estampes de la même gravure