L'offrande

1902
L'offrande
Paul Gauguin, 1902
huile sur toile 68.5 x 78.5 cm
Collection E.G. Bührle, Zurich

Les deux femmes représentées en grand sont reliées entre elles par les fleurs que l’'une tend à l’autre. Nous ne savons pas si cette offrande est destinée à l’'enfant ou à la femme qui l'’allaite. Le peintre a accordé une attention particulière à la peau des deux Polynésiennes ainsi qu'’à son effet coloré. Dans des lettres adressées à ses amis parisiens, l’'artiste évoque à de nombreuses reprises la « couleur dorée » qu’'il croit voir sur la peau des femmes indigènes.

Le regard du spectateur glisse à travers la fenêtre pour aller se poser sur le toit d’'une cabane située plus bas et sur la végétation verte et luxuriante des alentours. Celle-ci est en partie inondée par le soleil, ce qui renforce l'’effet produit par la pénombre de la pièce. Les contours noirs et stylisés des corps des deux femmes évoquent une phase de l’œ'oeuvre de Gauguin au cours de laquelle il s’'inspira des vitraux des églises bretonnes et peignit des contours prononcés afin de renforcer l’'effet produit par les couleurs de ses toiles.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts