La chute des anges rebelles

1562
La chute des anges rebelles
Pieter Bruegel, 1562
Huile sur chêne,117 x 162
Bruxelles, Musées Royaux des Beaux-Arts

Le tableau témoigne de l'influence de Bosch. On y trouve une foule de détails insolites et des monstres : poissons (en bas à gauche), batraciens (en bas au centre), reptiles libellules et papillons. Beaucoup ne se rattachent à aucun genre connu. On trouve aussi beaucoup de personnages hybrides, mi-homme, mi-insecte.

Les contrastes de tons opposent deux univers. Le bas du tableau est sombre alors que le haut est éclairé par la lumière divine. Les anges fidèles sont vêtus de tuniques de couleurs claires (blanches, roses, jaunes) indiquant leur pureté. Seul Saint Michel revêt des couleurs plus foncées, mais son armure dorée, sa longue cape bleue et son bouclier marqué d'une croix rouge ne laisse aucun doute.

La composition adopte ensuite une disposition triangulaire pour aller de la tête de St Michel jusqu'aux angles inférieurs.

Les occupations de ces personnages sont très diverses. Certains luttent contre les anges qui les chassent. D'autres sonnent l'olifant, en réponse aux quatres anges qui le sonnent dans le ciel. Les détails insolites sont légions. Au bout de la cape de Saint Michel, deux animaux se tiennent mutuellement par la queue. Une autre étrange bestiole, coiffé d'un drap rouge noué, porte un couteau attaché à cette coiffe. Beaucoup ouvrent largement leur gueule. D'autres vont jusqu'à exhiber leurs entrailles ou leur anus.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts