Le départ
1967
 

Marc, un garçon-coiffeur de dix-neuf ans, ne rêve que d'une chose : pouvoir s'aligner au départ d'un rallye automobile dont le coup d'envoi sera donné dans deux jours. Avec la complicité d'un ami, il vole un véhicule chez un concessionnaire automobile en se faisant passer pour le secrétaire d'un maharadjah. Marc, qui effectue à son bord quelques livraisons de perruques, en profite pour séduire la jolie Michèle et solliciter quelques conseils auprès du pilote Paul Frère, croisé sur une route. La voiture volée ne correspondant pas à la marque qu'il a annoncée lors de son inscription, Marc la restitue à son propriétaire sans pour autant renoncer à son projet. Dans le salon où il travaille, Marc confie sa passion et ses rêves de compétition à une cliente qui lui conseille tout simplement la location chez Avis. Pour réunir les quinze mille francs nécessaires à la caution, le garçon-coiffeur se met en tête de dérober quelques coûteuses pièces de rechange au Salon de l'automobile. À l'heure de la fermeture, il se glisse subrepticement dans un coffre auto avec Michèle. Mais celle-ci le dissuade de commettre le moindre larcin ; elle a une meilleure idée. Le lendemain, ils réunissent tableaux, miroir et vêtements et partent ensemble les vendre à un brocanteur. La somme réunie s'avérant insuffisante, Marc dérobe à son patron une tresse qu'il tente vainement de brader lors d'un défilé de mode. Là, il fait la connaissance d'une dame en quête d'une aventure à laquelle il confie ses rêves de rallye sans obtenir le soutien escompté. Avis ayant refusé d'accepter une natte et quelques billets froissés en guise d'acompte, Marc et son amie se mettent en quête d'une Porsche à voler. Au bout de la nuit, Marc parvient enfin à mettre la main sur un superbe modèle... bientôt abandonné en raison de la présence d'un chien à bord ! Alors qu'il s'est résigné à renoncer, Marc découvre que la Porsche de son patron n'attend que son bon vouloir. Avec son amie Michèle, il l'emprunte et fonce en direction du circuit, où il loue une chambre pour la nuit. Au matin, réveillée par le vrombissement des autos sur le circuit, Michèle s'aperçoit que Marc est toujours à ses côtés. Il ne s'est pas réveillé et a raté le départ.

 

Retour à la page d'accueil

Avec : Jean-Pierre Léaud (Marc), Catherine-Isabelle Duport (Michèle), Jacqueline Bir (la femme), Paul Roland (le patron). 1h31.