Le retour de Don Camillo

1953

Avec : Fernandel (Don Camillo), Gino Cervi (Peppone), Alexandre Rignault (Néro), Edouard Delmont (Spiletti), Thomy Bourdelle (Cagnola), Charles Vissières (L'évêque), Leda Gloria (Mme Peppone), Paolo Stoppa (Marchetti), Claudy Chapelan (Beppo). 1h55.
Don Camillo est muté dans le village perdu de Brescello, dans la montagne, pour en remplacer le prêtre qui vient de mourir. Arrivé dans le froid et la neige, il essaie de parler avec Jésus, qui ne lui répond pas. Peppone décide la construction d’une digue pour protéger les terres menacées d’inondation. Cagnola, un riche propriétaire de vignes, s’y oppose. Le nouveau curé demande la réfection du toit de l’église. Tout le monde croit que le vieux docteur Spiletti, très malade, est mort, alors qu’il « ressuscite » et réclame Don Camillo pour lui administrer les derniers sacrements. Ce dernier revient au village chercher une croix pour sa nouvelle paroisse. En le raccompagnant, Peppone lui avoue le meurtre de Cagnola. Sous une pluie battante puis sous la neige, le brave curé termine le trajet à pied, la croix sur les épaules. Cette fois, Jésus lui parle. Alors que Peppone demande un alibi à Don Camillo, surgit Cagnola qui, lui aussi, croit avoir tué Néro, un militant communiste, et attend le même service de la part du curé.

Peppone obtient de l’évêque le retour de son vieil « ennemi » en prenant soin d’organiser ce jour-là une grande réunion de boxe… où il n’avait pas prévu que Don Camillo triompherait du champion régional. À l’église, il ne peut faire moins que de donner une grosse somme d’argent pour réparer le toit. À nouveau, il demande à Don Camillo de convaincre Cagnola, puis d’aller trouver son jeune fils dont la conduite en pension est détestable. Ému par le petit garçon, le curé l’aide à s’enfuir et à se réconcilier avec son père, à qui il joue ensuite un mauvais tour en lui faisant croire qu’il est invité à Moscou. Jésus le lui reproche. Avec Peppone, il se venge du fasciste Marchetti. Un véritable déluge s’abat ensuite sur le village, qui doit être évacué. Don Camillo célèbre la messe alors que son église est inondée. Tout le monde entend son sermon. Peppone le sauve de la noyade. Le soleil réapparaît. Les horloges de l’église et de la Maison du Peuple sonnent à l’unisson. Don Camillo attend ses fidèles à l’église afin de remettre le village en état.

Ce Retour de don Camillo (1953) est la suite du Petit Monde de don Camillo (1951). Ces deux films de Julien Duvivier se ront suivis de La Grande Bagarre de don Camillo (Carmine Gallone, 1955), Don Camillo Monseigneur (Carmine Gallone, 1961), Don Camillo en Russie (Luigi Comencini, 1965), Don Camillo et les contestataires (Mario Camerini avec Gastone Moschin dans le rôle de Don Camillo, Fernandel étant malade et Lionel Stander, 1971)