Samson et Dalila

1610
Samson and Delilah
P. P. Rubens, 1609-1610
Huile sur bois, 185 x 205 cm
Londres, National gallery, salle 29.

Samson, le héros juif, est tombé amoureux de Dalila. Elle a été soudoyée par les Philistins, et a découvert que sa force lui venait de ses cheveux qui n’avaient jamais été coupé. Alors qu'il s'est endormi après l'amour, ses cheveux sont coupés. Vidé de sa force, les Philistins sont alors en mesure de le capturer. (Ancien Testament, Juges 16: 17-20).

Le groupe éclairé par les quatre visages constitue la scène principale : Samson, personnage musclé qui rappelle les figures de Michel-Ange, s'est endormi après l'amour (?) sur les genoux de Dalila. La poitrine dénudée, celle-ci le regarde tandis qu'un barbier coupe els cheveux de Samson, source de sa force. La vieille femme qui tient la chandelle est une entremetteuse; elle ne figure pas dans le récit biblique. La scène se déroule apparemment dans un lupanar. L'intérieur sombre et luxueux baigne dans une ambiance lourdement érotique. Le rouge du vêtement Dalila symbolise aussi bien la passion que l’acte sanglant qui va avoir lieu.

En arrière plan les soldats philistins, le visage éclairé par des torches qu’ils tiennent à la main, sont prêts à arracher les yeux de Samson. Ils sont armés à cet effet.
Dans une niche sur le mur se trouve la statue de la déesse de l'amour, Vénus, avec Cupidon, référence au sort de Samson trahi par l'amour. Vénus et Dalila inclinent la tête de façon similaire

Ce tableau a été commandé par Nicolas Rockox, échevin d'Anvers, pour sa maison de ville en 1609-1610. Il montre l'influence de l'antique, ainsi que de Michel-Ange et du Caravage.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts