Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

Atalante et Hippomène

1625
Atalante et Hippomène
Guido Reni, 1620-1629
huile sur toile, 191 × 264 cm
Naples, Musée du Capodimonte

Fils de Mégarée, roi d’Onchestos en Béotie, Hippomène défie à la course Atalante : le jeune homme pourra l’épouser s’il remporte l’épreuve, mais devra mourir s'il perd. La jeune fille est la plus rapide, mais Hippomène dispose de trois pommes que lui a données Aphrodite, et qu’il jette derrière lui dès qu’Atalante le dépasse. Celle-ci s'arrête pour ramasser chacune des pommes, permettant à Hippomène de gagner du temps et de remporter la course.

Mais Hippomène oublie de remercier Aphrodite pour le présent des pommes, et la déesse le frappe d'un désir érotique soudain qui le pousse à s'unir à Atalante dans le temple de Cybèle. À son tour, celle-ci transforme les deux sacrilèges en lions, qu’elle attelle ensuite à son char. Selon la croyance grecque, les lions ne s'accouplent pas entre eux pour se reproduire, mais avec d’autres espèces.