Kajikazawa dans la province de Kai

1831
Kōshū Kajikazawa (Fugaku sanjūrokkei)
Katsushika Hokusai, 1831
Estampe Gravure sur bois, 25,5 x 37,7 cm
Paris, BNF

Cette 15e vue présente une forte opposition entre l'immuabilité de la montagne sacrée, qui s'élève au-dessus d'épaisses nappes de brouillard, et l'animation (et l'intensité dramatique) de la scène figurée au premier plan : un pêcheur, arc-bouté sur un éperon rocheux, semble lutter contre une nature à la fois hostile et nourricière ; conformément à la spiritualité shintoïste, l'homme, isolé sur un fond blanc, penché sur ses filets, le corps tendu dans l'effort et l'esprit concentré sur l'action, est en symbiose avec les éléments déchaînés, flots tourbillonnants de la rivière, vagues écumantes, vent et brume. Cette estampe, véritable chef d'œuvre, témoigne aussi d'un emprunt aux maîtres chinois, une zone pleine, au premier plan, avec les flots, le rocher et l'activité humaine, formant un contraste avec une zone vide (le ciel et la montagne). Enfin la composition, qui repose sur deux triangles imbriqués l'un dans l'autre, celui du Fuji et celui que forment le promontoire rocheux, le pêcheur et ses lignes, est caractéristique de l'art de Hokusai.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts