Plan type d'église

   
  Plan type d'une église classique, en forme de croix latine  
   
  I - Nef  
Narthex (forme, avec les collatéraux et le vaisseau central, la nef) Vaisseau central (forme, avec les collatéraux et le narthex, la nef) Bas-côté / Collatéraux (forme, avec le vaisseau central et le narthex, la nef)
   
  II - Transept  
   
  Croisée du transept  
   
  III - Prolongement de la nef  
Jubé Choeur Abside
 
Déambulatoire   chapelles absidiales)
   
  IV Détails courants  
   
  Travée  
  La travée de voûte est la partie d'une nef comprise entre deux points d'appuis principaux ou deux arcades latérales.  

 

L’abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'un quart de sphère (voûte en cul de four). Son emploi délimite à l'intérieur du monument un espace privilégié, qui attire le regard et où l'on peut mettre en valeur une statue ou le siège de magistrat.

Le narthex , appelé parfois antéglise ou avant-nef, est un portique interne ménagé à l'entrée de certaines églises paléochrétiennes ou médiévales. C'est un espace intermédiaire avant d'accéder à la nef proprement dite. Ce vestibule transversal peut être au-devant du portail,

Le transept est une nef transversale qui coupe à angle droit la nef principale d’une église et qui lui donne ainsi la forme symbolique d’une croix latine. Outre ce côté symbolique, le transept participe à la solidité de l'édifice, à la manière de deux arc-boutants géants. Dans les plus grands édifices, le transept peut être flanqué de collatéraux. À l'inverse, dans de petites églises pauvres le transept est absent, ou remplacé par un faux transept formé de deux chapelles latérales. La croisée du transept est la partie centrale du transept, commune avec le vaisseau principal de la nef. Le plus souvent, la croisée sépare la nef et le chœur. Elle peut être surmontée d'une tour-lanterne ou d'une coupole.

En architecture, la nef est une salle oblongue d'une basilique civile ou d'une église allant du portail à l'hémicycle (pour la basilique) ou à la croisée du transept (pour l'église) et qui est fermée par deux murs latéraux et un comble. La nef comprend le vaisseau central et les éventuels collatéraux (il ne faut pas confondre « nef » et « vaisseau »). C'est le lieu principal où se tiennent les fidèles lors des célébrations et des offices1. Le mot « nef » signifie au sens premier « navire ». C'est la raison pour laquelle il a été particulièrement utilisé pour désigner cette partie de l'église. Le symbole du bateau pour désigner l'Église renvoie à l'enseignement de Jésus qui s'est souvent fait à partir d'une barque sur la mer de Galilée, où se trouvaient les tout premiers apôtres — symbole de l'Église naissante — qui y pêchaient. Dans les églises d'Occident, la nef est le lieu de prière pendant la messe. Elle est parfois séparée du chœur par une barrière de pierre ou de bois appelée chancel, prône ou jubé. Le prêtre monte, par un escalier, sur cette séparation pour prêcher. En Orient, cette séparation est appelée iconostase, car c'est le lieu où sont accrochées les icones. Une nef transversale qui coupe à angle droit la nef principale d’une église est appelée transept.


Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts